CENTRAFRIQUE : LES PARTISANS DU REGIME RELANCENT LE PROJET DU REFERENDUM

0
152
CENTRAFRIQUE : LES PARTISANS DU REGIME RELANCENT LE PROJET DU REFERENDUM
SANGBILEGUE—Les partisans du régime de Bangui, de moins en moins rassurants par le silence de leur chef sur le projet du référendum, ont relancé l’idée avec instance le 18 mars 2023 lors de la rentrée du Président de la République après le sommet de la CEMAC.
Alors que le Président Touadéra prend son temps afin de surprendre comme à ses habitudes, son entourage tente de le forcer à aller vite sur le projet des réformes constitutionnelles, censé garantir le 3ème mandat.
Selon des informations de Sangbilegué, le silence du Président inquiète au sein du MCU et dans les rangs des alliés même tous savent que Ngamana et une équipe restreinte ont fini la rédaction de la nouvelle constitution dont le draff est disponible, « beaucoup sont inquiets parce que le chef de l’Etat observe le silence sur la question depuis quelques mois. L’on craint que les pressions internationales l’aient contraint à l’abondant », nous confie un Ministre et cadre du parti au pouvoir.
Mobilisant les populations pour accueillir Faustin Archange Touadéra, les partisans du régime ont resuscité le projet, poussant clairement le Chef de l’Etat à répondre, à dire oui et à convoquer le référendum. Dans une longue déclaration, le Front Républicain de Doneng a appelé le Président de la République à donner une réponse rapide à ce qu’il appelle l’appel du peuple.
Plusieurs autres organisations satellites qui gravitent autour du pouvoir ont lancé le même appel avec une bonne dose de forcing. La quasi-totalité des services publics sont mobilisés et impliqués dans ce scénario dont l’objectif est d’amener le Chef de l’Etat à créer les conditions du référendum. Le MCU veut aller vite afin de boucler ce projet sur lequel le parti compte pour préserver les avantages de ses cadres et militants.
Touadéra va-t-il répondre rapidement aux appels qu’il a entendus le samedi dernier ? Pas très sûr. L’homme sait résister aux pressions. Il le fera mais en son temps, ce temps qu’il calcule entant que mathématicien.
Partisan de la surprise, Touadéra surprendra tout le monde sur ce projet. Ce sera au moment où personne ne s’attendra que le Chef de l’Etat donne le top. Une réponse actuelle compromettrait les démarches qu’il mène pour avoir le soutien de certains alliés de poids pour décrocher des programmes avec des institutions financières internationales sans quoi, son pouvoir n’aura plus de moyen de respirer durant les deux dernières années.
Romaric de Sangbilegué-Info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici