Centrafrique : « les groupes armés sont mieux équipés que l’armée », selon Sergueï Lavrov

0
187
URL courte
Par 

Interrogé par Sputnik, Sergueï Lavrov a confirmé que la Russie soutenait une levée de l’embargo sur les armes en RCA «afin d’accroître la capacité des autorités à protéger la population».

La Russie a réclamé auprès du Conseil de sécurité de l’Onu la levée partielle de l’embargo sur les armes en Centrafrique, a confié à Sputnik le ministre russe des Affaires étrangères.

Les groupes rebelles sont mieux équipés que l’armée

Actuellement, le pays s’est retrouvé dans une phase d’instabilité sécuritaire en raison des élections présidentielle et législatives qui ont eu lieu fin décembre 2020. Sergueï Lavrov est persuadé que le climat est dangereux pour le pays et sa population, alors que l’armée nationale a moins de moyens que les groupes rebelles. 

«Souvent, les groupes rebelles sont bien mieux équipés et armés que l’armée régulière. Ils disposent en particulier de mines antipersonnel et antichar, de mortiers lourds de calibre 80 mm et 120 mm, de mitrailleuses lourdes, de bazookas et de lance-grenades.»in

«Le régime de sanctions doit être adapté»

Le chef de la diplomatie russe souligne que la situation a changé en République centrafricaine à l’approche des élections et qu’il est donc impossible d’ignorer ce fait si les organisations internationales comme l’Onu veulent soutenir ce pays, qui peine à reconstruire sa propre armée depuis 2013.

«L’aggravation de la situation fin décembre 2020-janvier 2021 a clairement démontré que le régime de sanctions contre la RCA devait être adapté en temps opportun aux besoins de la phase actuelle, y compris en partant de la tâche principale d’étendre [l’autorité du, ndlr] gouvernement central à l’ensemble du pays et la répression des groupes armés illégaux qui, comme l’ont montré les événements récents, sont activement alimentés de l’extérieur en militants et en armes lourdes.»

La dernière réunion du Conseil de sécurité de l’Onu

Une session du Conseil de sécurité de l’Onu s’est tenue le 21 janvier pour revoir en urgence la situation en République centrafricaine. La Russie a réitéré son soutien aux activités de la MINUSCA et remercié les pays fournisseurs de contingents, avant d’adresser ses condoléances aux familles des Casques bleus tombés ces derniers jours en RCA. Ensuite, la délégation russe a appuyé l’importance de la livraison d’armes lourdes. 

«Nous nous sommes prononcés en faveur de la levée partielle de l’embargo sur les armes, en particulier sur la fourniture d’armes lourdes, afin d’accroître la capacité des autorités à protéger la population et à lutter contre les groupes armés illégaux.»

Le 28 juillet 2020, les membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont voté à l’unanimité pour une reconduction de l’embargo sur les armes en Centrafrique.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here