Centrafrique : « les Etats-Unis travailleront sans relâche pour identifier, perturber, exposer et cibler ceux qui aident Wagner » !

0
71
Enoncé par Guiliano da Empoli dans son fascinant livre « Les ingénieurs du chaos (Lattès, 2019) » citant le blogueur de la droite alternative américaine, Mencius Moldbug :
« Par de nombreux côtés, les absurdités sont un instrument organisationnel plus efficace que la vérité, … N’importe qui peut croire à la vérité, tandis que croire dans l’absurde est une vraie démonstration de loyauté… « 
Il n’y a rien de plus absurde que faire des cryptomonnaies des monnaies légales dans un pays car ces actif monétaires sont des bulles spéculatives et il existe des preuves empiriques qui attestent que le prix fondamental du Bitcoin est zéro (Economics Letters. Mai 2015).
En Russie, le pays des propriétaires de l’entreprise de mercenariat Wagner, les transactions en cryptomonnaies sont prohibées mais Wagner s’active auprès de leurs marionnettes qui gouvernent la République centrafricaine (RCA) pour que les usages des cryptomonnaies deviennent effectifs dans le pays.
Par ailleurs, les États-Unis viennent de désigner le groupe Wagner comme une « organisation criminelle transnationale. Cette désignation vise à perturber le flux d’argent et d’armes associé à ce groupe militaire privé. Ainsi, « les Etats-Unis travailleront sans relâche pour identifier, perturber, exposer et cibler ceux qui aident Wagner. » Le régime de Bangui est un allié de Wagner.
Qui peut croire que dans ces conditions que le régime de Bangui qui est devenu un simple outil dans les mains de Wagner a encore les moyens d’agir dans l’intérêt du pays surtout qu’une récente étude avait constaté que l’utilisation des cryptoactifs est significativement et positivement associée à la corruption (Economics Letters. Juin 2022) ?
Malgré cet amoncellement non-exhaustif d’actes politiques insensés, Faustin Archange TOUADERA veut s’offrir une nouvelle Constitution afin de rester le plus longtemps au pouvoir. Ça aussi c’est une exigence de ses maitres du group Wagner.
Le NEW YORK TIMES (24 décembre 2022) a récemment rapporté qu’en Mars 2022, Yevgeny Migunov, le deuxième secrétaire de l’ambassade de Russie en Centrafrique a fait valoir auprès de Daniele DARLAN que la Cour Constitutionnelle devrait abolir la restriction limitant le nombre de mandats présidentiels. Mr Migunov avait insisté pour que le président Faustin-Archange TOUADERA, qui en est à son second mandat et qui s’est entouré de mercenaires russes, reste au pouvoir, pour le bien du pays.
Rien que ça ! « Pour le bien du pays » ! En quoi les désirs d’une « organisation criminelle transnationale » peuvent-ils être pour le bien d’un pays quel qu’il soit ?
Jean Kalimsi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here