Centrafrique : les en – dessous de l’annulation de la conférence hebdomadaire de la Minusca

0
173

 

Suite à la publication de notre article intitulé « Centrafrique : « Référendum de l’Imposteur de Bangui et distribution des armes » : que dit la Minusca ? », publié le 6 juin 2023, dans lequel nous avons interpellé directement et personnellement la représentante du secrétaire général de l’Onu Mme Valentine Rugwabiza, sur son silence assourdissant, inacceptable et coupable  face à la convocation du référendum constitutionnel du 30 juillet 2023 en lieu et place des élections locales dont l’organisation devait bénéficier des appuis de la Minusca, et devant les agissements tyranniques de l’Imposteur de Bangui qui est soutenu officiellement par Paul Kagamé, la réaction du secrétaire général de l’Onu et celle du conseil de sécurité n’ont pas tardé.

Sur leurs instructions, Mme Valentine Rugwabiza a demandé et obtenu une audience avec le plus Grand Voleur de toutes les aides financières, M. Moloua Félix, tôt dans la matinée du mercredi 7 juin 2023. L’objet de cette rencontre était de lui annoncer de vives voix que le conseil de sécurité et le secrétariat général de l’Onu ont dit « niet » aux appuis techniques, financiers et humains au pouvoir de Bangui et à toute assistance dans la tenue des scrutins référendaires. En un mot, l’Onu ne soutiendra pas l’Imposteur de Bangui dans ses folies meurtrières, consistant à s’octroyer une présidence à vie par l’entremise de la convocation d’un référendum constitutionnel, avec le risque absolu de précipiter la République centrafricaine dans une nouvelle crise sans précédent. Complètement assommé par l’annonce de cette triste nouvelle, notre Grand Voleur ne pouvait qu’instruire l’annulation pure et simple de la conférence hebdomadaire du mercredi 7 juin 2023.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici