Centrafrique : l’Egorgeur de Bangui, l’Otage du Groupe Wagner et le déstabilisateur de toute la région d’Afrique Centrale tente de se réconcilier avec Emmanuel Macron

0
188

 

POLITIQUE

Comment Faustin-Archange Touadéra tente de se réconcilier avec Emmanuel Macron

Très engagé auprès de la Russie et des mercenaires de Wagner, le président centrafricain souhaite cependant renouer avec Paris. Il a discrètement initié un rapprochement avec son homologue français, qu’il souhaite rencontrer au Gabon dès le 2 mars. Révélations.

S’oriente-t-on vers un virage diplomatique de grande ampleur de la part de Faustin-Archange Touadéra ? Selon nos informations, le président centrafricain souhaite travailler à un réchauffement des relations entre son pays et la France, mises à mal depuis plusieurs années par la présence et l’influence des mercenaires russes du groupe Wagner à Bangui.

Une trop grande influence de Wagner

Faustin-Archange Touadéra a ainsi délégué à Paris, début 2023, l’un de ses proches collaborateurs, un spécialiste du renseignement bénéficiant du rang de ministre. Celui-ci avait pour objectif de faire passer aux autorités françaises le message selon lequel Bangui serait prêt à renouer avec Paris et à prendre quelque peu ses distances avec Moscou.

À LIRE
Centrafrique-France : entre Touadéra et Macron, la bataille du troisième mandat

Une partie de l’entourage du chef de l’État centrafricain estime en effet que l’influence de Wagner en Centrafrique est devenue trop grande, en particulier dans les domaines minier et économique. Elle milite pour une normalisation des relations avec la France, mais aussi avec les États-Unis, qui ont récemment initié une politique de la main tendue avec Bangui.

En marge du One Forrest Summit

Les hommes d’Evgueni Prigojine restent cependant en position de force, grâce à des connexions privilégiées au sein du gouvernement et de l’appareil d’État centrafricain, qui s’étendent de l’influent ministre-conseiller Sani Yalo au ministre de l’Élevage et de la Santé animale, Hassan Bouba, en passant par le titulaire du portefeuille de la Défense, Rameaux-Claude Bireau.

À LIRE
Hassan Bouba, l’ex-espion tchadien devenu intouchable à Bangui

Selon nos informations, Faustin-Archange Touadéra doit se rendre à Libreville, au Gabon, où il espère rencontrer Emmanuel Macron le 2 mars prochain. Le président français sera en effet présent en terres gabonaises pour le One Forrest Summit, avant de se rendre en Angola, au Congo-Brazzaville puis en RD Congo.

Jeune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici