Centrafrique : le Sangocoin est réellement un acte politique, scientifique, économique et intellectuel, d’une imbécillité rare !

0
166
Faustin Archange TOUADERA est ses dernières incantations.
Le Président centrafricain Faustin Archange TOUADERA s’est lâché ce samedi 06 Août 2022, dans une série de tweets véhiculant essentiellement des incantations dignes d’un de ces Pasteurs télévangélistes en furie. Entre autres vœux pieux d’inculte avéré, Faustin Archange TOUADERA a affirmé ce qui suit :
« Les monnaies numériques sont la solution pour l’Afrique… Sango blockchain est une base qui sera mise à la disposition de l’Afrique pour être utiliser et développer. Bitcoin est de l’or numérique. »
Faustin Archange TOUADERA n’a aucune preuve que les monnaies numériques sont la solution pour l’Afrique. A ma connaissance, il n’existe aucune étude académiquement validée qui autoriserait une telle exagération éhontée.
Les problèmes de l’Afrique sont l’absence de démocratie, la corruption, le népotisme, les manipulations des constitutions, la négligence de la Jeunesse.
Vraisemblablement crée aux Etats-Unis par Satoshi NAKAMOTO, Bitcoin est un produit de la démocratie libérale et non pas l’œuvre d’un régime despotique.
Par ailleurs, Sango blockchain ne sera pas « une base à mettre à la disposition de l’Afrique pour être utiliser et développer » car « le Nigeria, le Kenya, l’Afrique du Sud et les Seychelles ont reçu 96% des fonds alloués en 2021 pour les startups africaines de la blockchain (Nasdaq, 28 Juillet 2022). » Rien ne prédit que l’année 2022 sera différente. « Ironiquement, aucun de ces pays n’a été le premier à adopter le Bitcoin, ou toute autre crypto-monnaie, comme monnaie légale reconnue. »
Enfin, il n’existe aucune preuve attestant que Bitcoin est l’or numérique. A mon avis la meilleure réponse à ceux qui comme Faustin Archange TOUADERA, rêvent de faire de Bitcoin l’or numérique est celle proposée par Gabrielle Durana en 2015 (Gabrielle Durana, Esprit , Juin 2015, No. 415, pp. 88-96) :
« La volatilité n’est que la face la plus apparente des défauts du Bitcoin en tant que monnaie. Si le ou les fondateurs du bitcoin restent inconnus, il est certain qu’ils n’étaient pas des économistes férus d’histoire financière. Impossible sinon de ne pas se souvenir que l’étalon-or, dont le Bitcoin s’inspire dans ses grandes lignes n’était censé fonctionner en théorie que parce que les taux de change étaient fixes entre les devises et que les prix devaient théoriquement s’ajuster à la hausse et à la baisse. Aucune de ces conditions ne se retrouve aujourd’hui dans l’économie réelle pour faire jouer au bitcoin un rôle d’étalon international. « 
Comme quoi, “le Sangocoin est réellement un acte politique, scientifique, économique et intellectuel, d’une imbécillité rare. »
Le Padré oubanguien
Jean Kalimsi
Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here