Centrafrique : le représentant de la Banque mondiale demande des explications sur la coopération entre le MFB et la mission économique russe

0
120
FRUCTUEUX ECHANGES ENTRE LE MINISTRE DES FINANCES ET DU BUDGET ET LE RESPONSABLE DES OPERATIONS DE LA BANQUE MONDIALE EN CENTRAFRIQUE A PROPOS DE LA MISSION ECONOMIQUE RUSSE AUPRES DE LA DOUANE CENTRAFRICAINE
Le cabinet du ministre des finances et du budget a servi de cadre aux fructueux échanges qui ont lieu ce début d’après midi du mercredi 26 mai, entre le ministre Henri-Marie Dondra assisté de ses proches collaborateurs et le responsable des opérations de la Banque Mondiale (BM), Han Fraeters à propos du travail qu’effectue la mission économique russe au sein de la direction générale des douanes et droits indirects.
Dans le but d’améliorer les performances de la douane centrafricaine en termes de mobilisation accrue des recettes, le gouvernement centrafricain, via le ministère des finances et du budget a signé une convention de coopération avec la mission économique russe. Le rôle assigné à cette mission est de mener des actions ciblées en vue de lutter efficacement contre la fraude et la corruption en milieu douanier.
C’est dans ce contexte que le responsable des opérations de la Banque Mondiale est venu échanger avec le ministre Dondra entouré de quelques hauts responsables de son département dont le directeur de cabinet Alain Modeste Kondji et le directeur général des douanes et droits indirects Frédéric Théodore Inamo. La Partie centrafricaine a présenté à son hôte représentant la Banque, la quintessence de la mission économique russe.
Selon M. Han Fraeters, cette action paraît utile, vu son objectif, alors, il serait mieux de convoquer une réunion regroupant tous les partenaires impliqués dans la mise en œuvre du programme économique de la RCA. « Pour moi, c’était une opportunité d’appréhender le contenu de l’accord et comment cela peut aider la Centrafrique, car, la banque mondiale appuie aussi le gouvernement dans le cadre de la mobilisation accrue des recettes internes. Ainsi, la connaissance des actions de chaque partenaire pourrait aider à mieux coordonner les activités pour atteindre le résultat souhaité par tous » a-t-il explicité.
Il est utile de noter que contrairement aux articles alarmistes diffusés par certains organes de presse, l’ensemble des partenaires de la RCA sont dans une dynamique de coordination des actions en vue de contrer le développement des pratiques peu orthodoxes, impactant négativement la mobilisation sans cesse croissante des recettes propres de l’Etat. Dans cette optique, le ministre Henri-Marie Dondra envisage de mettre toutes les parties prenantes autour d’une même table afin d’échanger les points de vue et de coordonner les activités pour la mise en œuvre de la vision économique du président de la République, chef de l’Etat Pr Faustin Archange Touadéra en faveur du peuple centrafricain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here