Centrafrique : le président Ferdinand Alexandre Nguendet déjà à Bangui pour reprendre la main

0
278

 

Le président Ferdinand Alexandre Nguendet déjà à Bangui pour reprendre la main.

Exclusivité !

Dans un entretien de tête tête avec le nouvel homme fort de Bangui, monsieur Ferdinand Alexandre Nguendet, ce jour lundi 03 juillet vers 13 heures, tout porte à croire que tout est déjà fini et il ne resterait que quelques dispositions protocolaires et sécuritaires à recadrer.

Habillé en complet tenue Abaccos, tissus pagne, le désormais président de la transition, monsieur Ferdinand Alexandre Nguendet dans un air jovial et serein entouré d’un impressionnant dispositif sécuritaire composé pour la plupart que des officiers et hommes de rang, s’apprêterait à prononcer son discours de passage en force d’un moment à l’autre.

Un entretien de moins de 15 minutes qui s’est déroulé dans une taudis perdue quelque part dans la ville de Bangui, non seulement s’avère riche en information, mais rassure davantage sur le projet soigneusement muri par son architecte, bien entendu le président Ferdinand Alexandre Nguendet.

Point n’est besoin de vous rappeler que dans une déclaration faite par le président Ferdinand Alexandre Nguendet, le 02 juin dernier, il est fait mention sous forme de l’ultimatum que le président Touadéra doit quitter son fauteuil présidentiel avant le 1er du mois en cours. Faute de quoi ce dernier portera l’entière responsabilité de tout ce qui adviendra au pays. Dans la même lancée, la petite famille du président Touadéra a été priée par la même occasion de faire ses valises pour se mettre à l’abri. Sic.

A propos, nous avons poussé la curiosité de savoir comment le scénario va se dérouler vu que le délai de l’ultimatum est arrivé à son terme ?

La réaction de l’homme a été beaucoup plus rassurante que nous n’avons pas pu insister là dessus. Un vrai fin stratège en quelque sorte.

« Je lance un vibrant appel patriotique aux populations de Bangui et ses environs de garder leur calme vis à vis de ce qui est en cours », nous a lâché, le président Ferdinand Alexandre Nguendet sur un ton calme.

Il poursuit en ces termes : « Il n’y aura ni effusion de sang, ni casses, ni de pillages encore moins pas de chasses aux sorcières après le passage de l’ouragan. »

Bref ! A n’en point douter lors que certains initiés affirment que « la politique est un cercle vicieux », franchement il n’ont pas tort sur toute la ligne. Sinon, qu’est ce qui explique la présence de certains caïds proches du président Touadéra et du MCU dans le cercle de l’actuel homme fort de Bangui ?

Incroyable, mais vrai ! Ça à l’air d’un revirement à 180°. Sans coup férir.

« Je veillerais personnellement à ce qu’aucun ancien dignitaire du pouvoir déchu ne soit victime de quoi ce soit encore moins les expatriés et les opérateurs opérateurs de notre pays ne soient pas victimes de notre nouveau-né. Autrement dit, tout se passera sans effusion de sang », a-t-il conclu.

Nous osons croire que les choses se passeront comme prévu afin de rendre plus crédible les paroles d’honneur des tenants et aboutissants de ce fabuleux projet.

Wait and see !

Le Quotidien de Bangui

https://www.facebook.com/groups/449097356975266/permalink/730138715537794/?sfnsn=scwspwa&ref=share

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici