Centrafrique : le premier ministron Félix Moloua prépare le dialogue public – privé

0
103
LES PRÉPARATIFS DU DIALOGUE PUBLIC PRIVÉ VONT BON TRAIN
Dans le cadre des préparatifs du dialogue public privé, le Premier Ministre multiplie des rencontres avec les acteurs du secteur privé.
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement monsieur Félix MOLOUA a accordé ce 20/6/24 trois différentes audiences à différents acteurs du secteur privé.
Le Chef du Gouvernement a accordé la première audience à la fédération des acteurs de BTP conduite par monsieur Evariste DIGNITO. Les difficultés rencontrées par les entreprises de BTP ont été passées au peigne fin et des propositions de solutions ainsi que des thématiques du dialogue ont été faites.
Ensuite, les femmes entrepreneures de la RCA ont été reçues par monsieur MOLOUA. Elles lui ont exposé la situation des femmes entrepreneures en Centrafrique et des idées qu’elles jugent bonnes pour aider à faire participer la femme d’affaires centrafricaine à l’élan du gouvernement  » de bâtir une économie plus ouverte à la concurrence » et capable de faire améliorer les conditions de vie de la population.
Le groupement des transporteurs a été la dernière entité à être reçue par le Chef du Gouvernement. La délégation a été conduite par le président du groupement monsieur Sany YALO. L’inflation que connait ce secteur a été l’un des points débattus avec le Chef du Gouvernement. Les chocs que subit notre pays ne sont pas étrangers à l’augmentation excessive des prix de transport en Centrafrique. Il est question de réfléchir ensemble pour trouver des solutions afin d’alléger le fardeau du centrafricain dans les transports.
Cela fait déjà plus de deux mois que monsieur MOLOUA a entrepris de rencontrer les acteurs du secteur privé pour réfléchir ensemble sur les différentes thématiques qui seront abordées lors de ce dialogue. Pour lui, c’est le secteur privé qui crée la richesse dans le pays. Pour ce faire, le dialogue doit être établi entre le gouvernement et le secteur privé afin de gérer certaines difficultés qu’il rencontre et de l’aider à bien mener ses activités qui sont bénéfiques pour l’État. Car, la richesse créée va aider l’économie centrafricaine à devenir plus stable et capable de résister à la concurrence au niveau sous-régional et pourquoi pas au niveau mondial.
Primature RCA Officielle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici