CENTRAFRIQUE : LE MANQUE DE VOLONTE POLITIQUE COMPLIQUE L’EVALUATION DES RECOMMANDATIONS DU FORUM DE BANGUI, SELON JOSEPH BINDOUMI

0
305
CENTRAFRIQUE : LE MANQUE DE VOLONTE POLITIQUE COMPLIQUE L’EVALUATION DES RECOMMANDATIONS DU FORUM DE BANGUI, SELON JOSEPH BINDOUMI
SANGBILEGUE—Le Président du comité de suivi des recommandations du forum de Bangui le magistrat Joseph Bindoumi s’est indigné du blocage constaté dans le suivi des recommandations dudit forum.
Il l’a fait savoir dans l’émission Patara de Radio ndéké lukace samedi 25 mars 2023, émission durant laquelle il a mis à nu le Ministre de la communication, porte-parole du gouvernement.
Le suivi des recommandations du forum de Bangui n’est visiblement pas une priorité pour le pouvoir de Bangui, selon le magistrat Joseph Bindoumi qui est chargé d’en assurer le suivi. Analysant les crises à répétition que connait le pays, ce magistrat admis à faire valoir ses droits à la retraite à déplorer le manque de considération des autorités actuelles qui, selon lui ont plus un penchant pour l’accord politique de 2019.
Pour Joseph Bindoumi, cet accord pouvait être évité si les recommandations du forum étaient mises en œuvre, « l’accord de Khartoum est un double », a-t-il expliqué lors du débat.
Aujourd’hui, la République centrafricaine a d’une part Joseph Bindoumi et son équipe chargés de suivre la mise en œuvre des recommandations du forum de Bangui et de l’autre Jean Gabriel Koyambounou et son équipe concentrés sur le suivi des recommandations du dialogue républicain.
La deuxième équipe est dans la grâce du régime tout simplement parce que le dialogue républicain est l’initiative du pouvoir actuel qui le considère comme seule issue pour la résolution de la crise alors que ce dialogue n’a fait que reprendre plusieurs de recommandations du forum de Bangui porté en 2015 par le pouvoir de Samba-Panza.
Sur les 100 millions prévus par année pour vulgariser les recommandations du forum de Bangui, le comité n’a reçu que 40 millions sur deux années d’où la colère du Président Bindoumi qui pense que le pouvoir fait main base sur les recommandations du forum au profit de celles du dialogue républicain.
En clair, aujourd’hui le comité de suivi du forum de Bangui a quasiment disparu pour laisser le terrain au dialogue républicain considéré comme fils héritier du pouvoir de Bangui.
Romaric de Sangbilegué-Info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici