Centrafrique : le journaliste Christian Aimé Ndotah victime de l’amateurisme professionnel du ministron Serge Ghislain Djorie

0
178

 

Chers tous,
Au moment de la lecture de ce post nous serons le 1er juin 2023, et nous entamons le second semestre de l’année.

Et depuis lors, SEM Serge Djorie n’a pas souhaité que moi, Christian Ndotah , Haut Cadre du ministère de la Communication puisse réintégrer mon département d’origine. J’y fis mes premières armes en 1987 et fut intégré en octobre 1993.

Simple journaliste stagiaire, puis journaliste tout court à la rédaction de Radio Centrafrique, j’ai gravi les marches pour être Directeur de l’information en 2004, puis Directeur Général de 2005 à 2008.

Puis, une mise en disponibilité m’ éloignera du département pour me retrouver au PNUD puis à la Minusca jusqu’au 8 avril 2021.

En bon citoyen, conscient de mes responsabilités administratives, j’ai décidé de saisir officiellement mon département pour clarifier ma situation administrative en octobre 2021.

Et , comble de malheur, mon dossier n’existait plus. Il m’a donc fallu le reconstituer et  déposer un exemplaire au service des Ressources Humaines.

Le 12 septembre 2022, un arrêté régularise ma situation administrative post mise en disponibilité. Et je m’attends donc à obtenir ma Note de Reprise de service.

Que nenni!

Mon dossier sera dans un premier temps classé au Cabinet du Ministre, et ressortira quelques jours plus tard sur mon insistance.

Et puis, plus rien.

Le 29 septembre 2022, je reçois un appel téléphonique très tardivement et vu l’heure,j’opte pour rappeler le lendemain aux premières heures.

Ce qui est fait le 30 septembre.

Je vais recevoir une volée de bois vert avec des menaces et intimidations à mon encontre.

Monsieur Djorie m’accusera d’avoir sali le nom de son père (rip) . Ce qui est faux puisque après lui avoir écrit un mail, je lui exigeais de me fournir le papier que j’aurais écrit.

Rien à ce jour.

Il s’expliquera tôt ou tard devant un tribunal compétent en la matière.

En attendant, le Tribunal administratif a été saisi d’une plainte de ma part avec la prise en compte du préjudice que je subi depuis lors.

Ce qui me désole est que c’est l’Etat qui paiera les pots cassés…pas le Ministre car le 20 avril 2023, le Ministre de la Fonction écrira officiellement au ministre de la communication une lettre administrative qui lui enjoint de signer une Note de Reprise de service.

Le Département étant devenu son royaume et sa chasse gardée, le membre du gouvernement ne maîtrise véritablement pas l’administration centrafricaine ou il réagit tout simplement par pure mauvaise foi.

Pourtant un Docteur, chercheur en médecine et de surcroît Officier de l’armée, devrait savoir que l’honneur et la discipline sont des valeurs cardinales au sein de la Grande Muette et dans l’Administration.

Et ce n’est pas un brave petit civil qui le lui rappellera.

Et lorsqu’il fut candidat, je fus pourtant séduit par le message:  » UNE NOUVELLE GÉNÉRATION AU SERVICE DE LA NATION » allant jusqu’à m’installer  » Au Gouvernement  » pour quelque part lui apporter mon soutien moral et financier puisque je consommais beaucoup de bière au croisement ENERCA Gobongo.

Je m’étais lourdement trompé sur le personnage.

Fait à Mbembe le 31 mai 2023. Il est 23h08
Chris Can

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici