Centrafrique : le grand coup de gueule de l’ambassadeur américain Brownstein au président de l’assemblée nationale Ngon Baba

0
534

Le président de l’assemblée nationale, l’honorable Laurent Ngon Baba a reçu en tête – à – tête ce samedi, 24 novembre 2018, dans son cabinet, Monsieur David Brownstein, chargé d’affaires de l’ambassade des Etats – Unis en Centrafrique.

Le diplomate américain, interrogé au sortir de cette entrevue par  la presse parlementaire et nationale a déclaré ce qui suit : « Nous avons discuté du « Cri d’Alarme » lancé par les honorables députés hier au conseil de sécurité des nations unies et il me fallait absolument venir apporter des précisions parce qu’il y a beaucoup de discussions, de rumeurs sur cette prorogation d’un mois du mandat de la Minusca, surtout sur le renouvellement de son mandat. J’ai dit au président de l’assemblée nationale que la prorogation du mandat de la Minusca est une question technique, suite à la demande des Etats – Unis ».

Puis, il a ajouté que :  « Parce que dans notre système, nous devons avoir l’accord du Congrès américain avant vote mais, à cause des élections de mi – mandat, le Congrès a été renouvelé et ils n’ont pas eu l’opportunité de se prononcer. C’est ainsi que nous avons demandé la prorogation d’un mois, c’est purement technique, notre Congrès va faire la rentrée la semaine prochaine. Ils vont donner leur accord, c’est une question technique d’ici le 15 décembre 2018, nous pouvons voter le renouvellement ».

«  Cette question est devenue politique, le 15 décembre, le mandat de la Minusca va être renouvelé », a martelé le chargé d’affaires Brownstein qui en poursuivant a indiqué que : «  C’est avec amertume et tristesse que j’ai discuté avec le président Ngon Baba des évènements d’Alindao, et quand j’ai vu les photos, j’ai pleuré en tant que père et humain. Nous tous, nous sommes absolument engagés sur cette question, la question de la paix ».

Aussi, a – t – il précisé : «  Nous avons discuté de l’importance pour la communauté internationale qui est engagée pour la cause de la République centrafricaine mais, il faut éviter les tendances de ces derniers mois qui consistent à créer cette fausse dichotomie, la Russie et la Chine contre la France et les Etats – Unis. C’est absolument dangereux pour le pays et cela n’est pas vrai. Nous sommes tous d’accord avec les formateurs russes, les formateurs français. C’est une fausse compétition qui met le pays en danger ».

Selon le chargé d’affaires américain David Brownstein : «  Il y a une grande campagne, une guerre de propagande qui est absolument inutile et nous avons évoqué la question de savoir comment faire pour décrisper cette ambiance car il n’y a pas lieu de mettre en avant le jeu politique de terrain, la géostratégie parce que notre seul objectif ici, c’est de ramener la paix ».

« L’unité de la communauté internationale est une force pour appuyer le pays », a – t – il conclu.

Source: Presse Parlementaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here