Centrafrique : le Gangster de Bangui et le MCU lancent le marché des transferts des députés indépendants

0
333

 

Il s’appelle Magloire – Ghislain Makango. Député de la circonscription de Mbaïki 5, membre de la majorité parlementaire présidentielle et assumant les fonctions de 3ème questeur à l’assemblée nationale, c’est lui qui a été désigné par le Gangster de Bangui et le MCU pour organiser le « Mercato » des députés indépendants, dans le cadre de la lutte pour la mise en place du premier bureau de la prochaine 7ème législature.

Le MCU qui, au regard des résultats des législatives, est loin de compter sur ses propres candidats pour obtenir la majorité absolue de 71 députés pouvant lui permettre d’être à l’abri de toutes tracasseries, a préféré tout simplement recourir aux méthodes antidémocratiques et honteuses d’achats des députés, telles que conçues et expérimentées de « manière décisive » par Stève Koba, Mathurin Emmanuel Dimbélet Nakoé et Jean – Symphorien Mapenzi, a – t – on appris des sources proches des partis politiques siégeant à la représentation nationale.  Depuis le mercredi 24 mars 2021, royalement assis dans son bureau avec un sac à banco plein de billets de banque à portée de la main, l’homme reçoit les nouveaux élus. Argent contre ralliement au MCU, accompagné de la signature ipso facto d’une lettre d’engagement !

Ainsi donc, tout comme il l’avait fait tout au long de cette 6ème législature qui tire à sa fin, le Gangster de Bangui et les  siens sont déterminés à conserver leur pouvoir usurpé, en faisant mains basses sur l’assemblée nationale. Ils n’en ont cure des nobles principes de la séparation des pouvoirs qui fondent toute démocratie. Pour la défense de leurs petits intérêts, ils restent autistes à cette citation latine : « Est modus in rebus, sunt certi denique fines quos ultra citraque nequit consistere rectum », Horace. Effectivement, « En toutes choses il y a une mesure, des bornes fixées, au delà et en deçà desquelles ne peut être le vrai ». Sauf pour le Gangster de Bangui et les siens !

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here