Centrafrique : le Gangster de Bangui dégaine et saisit l’assemblée nationale de son projet de modification de la constitution

0
618

CENTRAFRIQUE/FLASH : DONGO-YONGORO , FAUSTIN ARCHANGE TOUADÉRA TIENT À SON TRIPATOUILLAGE ABSOLUMENT…

Finalement, ce lundi 18 mai 2020, suite au Conseil des ministres du jeudi 14 mai dernier, le Gouvernement a envoyé, à l’Assemblée Nationale De La République Centrafricaine, son projet de loi de révision constitutionnelle, en retoquant la proposition de révision que lui avait fait parvenir le groupe des 110 députés pétitionnaires, conduit par Jean Symphorien Mapenzi et Dimbelet Nakoe Mathurin.

D’indiscrétions parlementaires, un alinéa serait introduit au niveau de l’Article 26 en vue d’y insérer la formule tant galvaudée, « en cas de Force majeure », qui offrirait l’opportunité à l’Exécutif de conduire à sa guise les affaires de la République Centrafricaine, en évoquant l’existence de circonstance exceptionnelle commandant, par exemple, la prorogation du mandat présidentiel et celui des députés si l’organisation des élections venait à en être impactée.

Très pressé, l’Exécutif, exige aux députés que l’étude et le vote, dudit projet de loi, se fasse avant le 30 mai 2020, donc avant la fin de cette session, alors que des décisions concernant le tripatouillage de la Constitution du 30 mars 2016 seraient rendues mardi 19 mai 2020, par la Cour Constitutionnelle, suite à différentes plaintes introduites récemment.

À suivre…

Henri Grothe

Lu Pour Vous

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here