Centrafrique : le duel Wagner Vs Bancroft tant attendu a-t-il déjà commencé ?

0
64
« Manifestation de mécontentement des jeunes devant l’ambassade des Etats-Unis 
Plus de 500 jeunes réunis dans le comité d’initiative de contrôle et d’investigation sur les actions des Américains ont manifesté ce matin depuis le pk0 jusqu’au devant de l’Ambassade des Etats unis en Centrafrique pour exprimer leur mécontentement du à la présence des forces américaines en Centrafrique. Notons que ce comité a plusieurs fois organisé des actions patriotiques pour dénoncer l’ingérence des forces américaines sur le territoire centrafricain. 
Durant cette manifestation, les manifestants ont remis un mémorandum à l’ambassade: Voici le contenu du mémorandum:
Bangui le 25 Janvier 2024
Mémorandum 
A l’attention de l’Ambassadeur des Etats-Unis en Centrafrique
Monsieur l’Ambassadeur, recevez nos sentiments de mécontentements et de colères à travers ce mémorandum que nous vous adressons étant fils et filles du pays de Barthélemy Boganda, Président Fondateur de la République Centrafricaine. 
La République Centrafricaine est un pays souverain et indépendant comme tout autre pays au monde y compris votre pays. Le principe démocratique interdit à un autre pays de s’installer sur le territoire d’un autre Etat sans son consentement, sans la signature officielle avec l’Etat d’accueil.
Ce qui est grave, le fait que vous avez déployé les mercenaires de la société militaire Américaine Brancoft Global Development sur le sol centrafricain sans l’autorité directe de nos autorités est une déclaration officielle de guerre au peuple Centrafricain. Ceci témoigne un manque de respect des autorités Américaines envers la Constitution de la République Centrafricaine avec toutes les lois fondamentales du pays.
 
Monsieur l’Ambassadeur,
 La présence des mercenaires de la société militaire Américaine Brancoft Global Development est la violation pure du principe de territorialité car, aucune autorité centrafricaine n’a signé le contrat de la venue de ces troupes Américaines. Les membres du Conseil de Sécurité des Etats-Unis ne sont pas les autorités Centrafricaines. Une simple notification au Conseil de Sécurité ne donne pas droit aux Etats Unis de déployer des forces privées en Centrafrique. 
L’histoire nous démontre que partout dans le monde où ces mercenaires de la société militaire Américaine Brancoft Global Development arrivent il y a jamais la paix, tous ces pays s’enfoncent de plus en plus dans des crises, des conflits et des guerres sans et c’est la paisible population qui meurent, mes pays comme Irak, Iran, Afghanistan, Libye, Israël, Pakistan sont des exemples concrets des massacres commis par ces forces privées Américains. Le peuple Centrafricain a trop souffert et ne veut plus revivre les conflits sanglants avec la présence de ces militaires Américains.
Monsieur l’Ambassadeur,
Eu égard à toutes les mauvaises pratiques  d’alimentation de la crise, des conflits partout où ces forces privées de la société militaire Américaine Brancoft Global Development passent, nous exigeons ce qui suit dans les plus bref délais : 
Le peuple Centrafricain exige la suspension sans délais des activités, des interventions des mercenaires société militaire Américaine Brancoft Global Development sur le territoire Centrafricain.
La population Centrafricaine demande avec la plus ferme insistance à l’Ambassade des Etats-Unis en Centrafrique de notifier le plus vite possible au Conseil de Sécurité de de suspendre, de refuser la livraison des armes Américaines à destination de centrafricaine car, cette demande a été mise dans le seul but de déstabiliser et d’alimenter des nouveaux foyers de tensions en Centrafrique. 
Les  Centrafricains protestent vigoureusement et mettent en garde les agents des Etats Unis qui espionnent avec des drones et autres matériels de guerre, les actions des forces Armées Centrafricaines. 
Le peuple souverain exige à tous les citoyens Américains qui vivent sur le territoire Centrafricain de respecter scrupuleusement la Constitution Centrafricaine, et les autres lois fondamentales qui régissent le fonctionnement de la République Centrafricaine. 
La jeunesse mette en garde l’Ambassade des Etats-Unis en Centrafrique et la demande d’exécuter dans un bref délai toutes les recommandations émises dans ce présent mémorandum.
 
Monsieur l’Ambassadeur,
Soyez rassurer que nous n’allons pas seulement nous limiter qu’à cette manifestation organisée ce jour. Si nous n’avons pas gain de cause à toutes exigences et réclamations patriotiques énumérées dans le présent Mémorandum, nous n’hésiterons pas un seul instant de passer à la vitesse supérieure. 
Ampliation :
-Présidence de la République Centrafricaine
 -Assemblée Nationale de Centrafrique
-Primature de la République Centrafricaine
-Ambassade des Etats-Unis en Centrafrique
 -Ministère des Affaires Etrangères de la RCA
 -Secrétariat Général du Gouvernement    Centrafricain 
Fait à Bangui le 25 Janvier 2024
Pour le Comité d’Initiative, de contrôle et d’Investigation sur les Actions des Etats-Unis en Centrafrique
Le Coordonnateur National
Alie Zodane »
Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici