Centrafrique : Le discret retour du maître d’œuvre de Wagner Valery Zakharov à Bangui

0
159

Le discret retour du maître d’œuvre de Wagner Valery Zakharov à Bangui

Absent de RCA depuis plus de deux ans, Valery Zakharov, l’ancien conseiller de Faustin-Archange Touadéra, a opéré dans le plus grand secret son retour ces dernières semaines. L’ancien membre des services de renseignements russes est notamment sous sanctions américaines.

Valery Zakharov, ancien conseiller spécial à la sécurité nationale du président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, s’est rendu dans le plus grand secret à Bangui aux mois d’octobre et novembre. Il a logé à l’hôtel JM Résidence, à proximité de la présidence. Placé sous sanctions du Trésor américain et de l’Union européenne (UE), qui le considèrent comme l’un des cadres du groupe Wagner, cet ancien des services secrets russes avait quitté le pays au mois de juin 2021.

Davantage que les questions sécuritaires, ce sont les dossiers économiques qui ont été au centre de son séjour. Outre la capitale centrafricaine, le quinquagénaire s’est déplacé sur différents sites miniers de l’arrière-pays où se trouvent les intérêts de la société paramilitaire russe. Son adjoint, répondant au prénom de Roman, a également été aperçu à Gordil, une sous-préfecture de la région de la Vakaga. Cette zone riche en minerais, située dans l’extrême nord du pays, est en proie à des combats entre les groupes armés et les forces loyalistes (AI du 06/09/22).

Acteur incontournable

Chef d’orchestre de l’arrivée de Wagner en Centrafrique à partir de 2018, Valery Zakharov s’était imposé comme un acteur incontournable au palais de la Renaissance, où il occupait un bureau voisin à celui du chef de l’État. Le Russe avait pris en main les relations entre Bangui et les groupes armés, en particulier au sujet de l’accès aux mines, et avait discrètement orchestré les accords de paix de Khartoum, en 2018. Il avait fini par s’éclipser en juin 2021, après l’investiture du deuxième mandat de Faustin-Archange Touadéra, en pleine contre-offensive de Wagner contre la Coalition des patriotes pour le changement (AI du 19/10/21).

Ce déplacement intervient dans une période d’incertitude quant à l’avenir de la milice russe en Centrafrique. Depuis la mort de son fondateur, Evgueni Prigozhin, et de son bras droit militaire, Dmitri Utkin, en août dernier, l’État russe souhaite reprendre en main les activités du groupe Wagner en Afrique, et particulier en RCA.

Fin novembre, le vice-ministre russe de la défense, le colonel général Yunus-Bek Yevkurov, a fait une brève escale à Bangui. Il y a dîné avec l’ambassadeur russe, Alexander Bikantov, mais n’a pas pu voir Faustin-Archange Touadéra, qui était déjà à Dubaï pour la COP28 (AI du 07/12/23). Cette visite officielle suivait celle du colonel Alexander Fomin, qui s’était rendu dans la capitale centrafricaine sans rencontrer les représentants locaux de Wagner, Dmitri Sytyi et Vitaly Perfilev, tous deux visés par des sanctions américaines. Selon le collectif All Eyes On Wagner, ce dernier a été remplacé par Denis Pavlov, un agent du service des renseignements extérieurs (SVR).

AI

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici