Centrafrique : le directeur de l’ENS de Bangui, M. Blaise YANDJI cité dans un grand scandale de détournement

0
74
Centrafrique : le directeur de l’ENS de Bangui, M. Blaise YANDJI cité dans un grand scandale de détournement
Le régime de Bangui vient d’être frappé de plein fouet par un acte de détournement. Cette fois, c’est dans le système éducatif et plus précisément à l’école normale supérieure (ENS) de Bangui.
Nommé à la tête de cette grosse institution il y a moins d’un an, le directeur de l’ENS de Bangui, M. Blaise YANDJI (qui serait également un diacre) est cité dans un vaste scandale de détournement de fonds.
Les faits : en mars dernier, l’UNICEF a financé un projet intitulé : apprentissage par la radio. Ce projet a vu le jour pendant la période de COVID-19 et était destiné pour les enfants qui, à l’époque n’avaient pas l’opportunité d’aller à l’école. Nous rappelons que ce projet est très avancé en Afrique de l’Ouest, plus précisément au Sénégal. En Centrafrique, ce projet est géré conjointement par l’ENS et l’INRAP. Le lancement avait eu lieu à Boali où le directeur de l’ENS, fraîchement nommé et le DG de l’INRAP avaient pris part.
Pour mener à bien le projet, les deux institutions citées supra avaient recruté des enseignants du premier et second cycle et les animateurs pédagogiques. Ces enseignants avaient pour mission de monter des fiches pédagogiques et apprendre des techniques d’enseignement à la radio. Après quelques mois d’activité, les enseignants devaient percevoir leurs indemnités qui s’élèvent à 800 000 CFA chacun. A l’INRAP, les animateurs ont été payés convenablement. Mais à l’ENS, les enseignants vont percevoir la somme de 400 000 CFA au lieu de 800 000 CFA. Énervés, ils vont discrètement appeler le directeur de cabinet du ministère de l’éducation nationale qui, à son tour, va toucher l’UNICEF.
L’UNICEF va intimer l’ordre au directeur de l’ENS de rembourser sans délai l’argent de ces
enseignants. Honteusement, le fameux Blaise YANDJI va rappeler ces enseignants pour la restitution de cet argent qui s’élève à des millions.
Il faut rappeler que Blaise YANDJI est accompagné de Rodrigue TINGUERA, lui aussi, un autre enseignant mafieux, connu pour ses nombreux détournements à l’époque à la tête de la commission des vacations des enseignants des premier et second cycles.
D’ailleurs ce n’est pas la première fois que l’argent de ce projet soit détourné par messieurs YANDJI Blaise et Rodrigue TINGUERA. Une première partie du vol s’était déroulée à Boali où Rodrigue TINGUERA a réussi à détourner près d’un million avec quoi il s’est acheté une voiture.
Cet acte vient une fois de plus épingler le régime de Bangui qui ne fait que nommer des trouillards et bandits financiers à la tête des institutions. Blaise YANDJI qui serait également neveu du président de l’assemblée nationale est connu pour son appétit grandissant de l’argent. C’est un grand danger pour une grande institution comme l’ENS qui est la seule et l’unique institution de formation des enseignants du lycée et collège en Centrafrique et qui est particulièrement porté à bout de bras par des partenaires techniques financiers internationaux.
Affaire à suivre….
Anastasie YETOMANE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here