Centrafrique : le directeur de cabinet adjoint de Mahamat Idriss à Bangui suite à l’affaire du soldat tchadien tué par les russes à Sido ?

0
336

Selon le site de la présidence centrafricaine « La Renaissance », le président Touadéra « a reçu au palais de la Renaissance en début d’après – midi du samedi 8 mai 2021, une forte délégation du Tchad. Conduite par AbdelKarim Idriss Déby, ministre directeur de cabinet adjoint à la présidence, ce dernier est porteur d’un message de son excellence Mahamat Idriss Déby, président du Conseil de la Transition du Tchad. Les deux parties ont fait le tour d’horizon de l’actualité de la sous-région et ont aussi échangé sur le renforcement de la coopération bilatérale entre le Tchad et la RCA ».

Mais d’après des renseignements de sources policières et certains câbles diplomatiques bien informés, N’Djamena demande via cette mission à Bangui des explications claires et nettes sur les agissements de l’ambassadeur russe Vladimir Tittorenko, contraires au droit de réserve que lui recommandent ses fonctions de diplomate, ses agressions verbales et répétées et ses accusations non fondées contre le Tchad et de nature à créer des tensions entre les deux états – frères, d’une part, et lui exige non seulement de faire toute la lumière sur les circonstances exactes de l’assassinat d’un de ses militaires froidement abattu dans la matinée du jeudi 6 mai 2021 par les mercenaires russes du Groupe Wagner à la frontière Sido – Tchad, mais surtout de procéder dans les meilleurs délais à l’arrestation des auteurs ou complices de ce crime et leur transfèrement au Tchad pour y être jugés et condamnés, d’autre part. A défaut d’une réponse rapide et favorable, il se verrait dans l’obligation d’user de son droit de « hot pursuit » afin de rétablir l’ordre et la quiétude à ses frontières.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here