Centrafrique : le comité national économique et financier a pris acte de la contraction des activités économiques à fin avril 2021

0
63
LE MINISTRE HERVE NDOBA PRESIDE LA DEUXIEME SESSION ORDINAIRE DU COMITE NATIONAL ECONOMIQUE ET FINANCIER DE LA RCA
Le ministre des finances et du budget Hervé Ndoba a présidé ce mercredi 21 juillet 2021, à la direction nationale de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), la deuxième session ordinaire du comité national économique et financier de la République centrafricaine. Cette session s’est déroulée en présence du ministre d’Etat chargé de l’économie, du plan et la coopération et du ministre directeur de cabinet du Premier ministre, chef du gouvernement Ernest Mada.
Le point saillant des travaux de ladite session était l’examen du rapport de conjoncture qui a mis en exergue l’évolution de l’environnement économique international à fin avril 2021, la conjoncture économique nationale à fin avril 2021 et les perspectives à court terme.
A la faveur des initiatives visant à endiguer la pandémie du nouveau corona virus dont la vaste compagne de vaccination, le comité a noté avec intérêt, un rebond de l’économie mondiale dont le taux de croissance devrait passer de -3,3% en 2020 à 6% en 2021. Cependant, à l’échelle nationale, le CNEF a pris acte de la contraction des activités économiques à fin avril 2021, en raison de la dégradation de la situation sécuritaire et de la résurgence de la covid-19.
Dans l’hypothèse de la reprise et de la non-perturbation des flux de trafics commerciaux sur le corridor Bangui-Beloko, ainsi que de la sécurisation complète du territoire national, propices à la création des richesses et du développement des activités commerciales, le CNEF fait une prévision du taux de croissance passant de 1,0% en 2020 à 1,6% en 2021. Un scenario pessimiste occasionnerait une récession économique avec un taux de croissance du PIB réel à -0,1 en 2021.
Selon le communiqué final, « les membres du CNEF ont pris note de l’évolution du système bancaire au 30 avril 2021, de celle du secteur de la microfinance à fin mars 2021 et de la situation du marché financier régional au 31 mars 2021.
Il n’est pas inutile de souligner que M. Ali Chaïbou, directeur national de la BEAC, par ailleurs secrétaire général du CNEF a assuré le rôle de rapporteur de cette réunion qui a enregistré la participation en mode visioconférence, du gouverneur de la BEAC, Abass Mahamat Toli, et d’autres hautes personnalités des organes spécialisés, notamment la COBAC, la COSUMAF, la BVMAC et le responsable dépositaire Central du Marché financier de l’Afrique centrale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here