Centrafrique : « le citoyen est à la source de la légitimité politique », selon Dominique Schnapp

0
140


Citoyenneté


Bien que le terme de citoyen soit maintenant utilisé à tout propos, il a un sens précis. Il définit un ensemble de droits et de devoirs et il caractérise notre régime politique, dans lequel le citoyen est à la source de la légitimité politique.

Le citoyen n’est pas un individu concret. On ne rencontre pas le citoyen, c’est un sujet de droit. Il dispose à ce titre de droits civils et politiques. Il jouit des libertés individuelles, la liberté de conscience et d’expression, la liberté d’aller et venir, de se marier, d’être présumé innocent s’il est arrêté par la police et présenté à la justice, d’avoir un avocat pour le défendre, d’être traité par la justice selon une loi égale pour tous. Il dispose des droits
politiques : participer à la vie politique et être candidat à toutes les fonctions publiques. En revanche, il a l’obligation de respecter les lois, de participer aux dépenses collectives en fonction de ses ressources et de défendre la société dont il est membre, si elle se trouve menacée. La citoyenneté définit un ensemble de droits et de devoirs réciproques. Le citoyen réclame légitimement de l’État le respect de ses droits parce que l’État réclame
légitimement du citoyen l’accomplissement de certains devoirs.

La citoyenneté est aussi le principe de la légitimité politique. Le citoyen n’est pas seulement un sujet de droit individuel. Il est détenteur d’une part de la souveraineté politique. C’est l’ensemble des citoyens, constitués en collectivité politique ou en « communauté des citoyens », qui, par l’élection, choisit les gouvernants. C’est l’ensemble des citoyens qui est à la source du pouvoir. C’est pourquoi les décisions prises par les gouvernants élus par
eux doivent être exécutées. Les citoyens doivent obéir aux ordres des gouvernants, parce que ceux qui leur donnent ces ordres ont été choisis par eux et restent sous leur contrôle par l’intermédiaire des élections.

La citoyenneté organise une société dont tous les membres sont juridiquement et politiquement égaux, quelles que soient leurs origines et leurs caractéristiques. Elle repose sur l’idée de l’égale dignité de tous les êtres humains.

Dominique Schnapp

Source : l’Idée républicaine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here