Centrafrique : le chef d’état – major Mamadou Zéphyrin prêt à vendre chèrement sa peau

0
1579

Le chef d’état – major des forces armées centrafricaines Mamadou Zéphyrin n’est plus en odeur de sainteté avec le Gangster de Bangui, en sa qualité de chef suprême des armées. En sus de l’affaire encore pendante du détournement de l’enveloppe de 72 millions de Fcfa, allouée à l’exécution des dépenses des travaux de réparation des deux hélicoptères par un sujet de nationalité suédoise, mais fort étonnement évaporée dans la nature depuis plusieurs mois  et à propos de laquelle le ministère des affaires étrangères de la Suède est directement saisi par l’entremise de son consulat à Bangui, le mathématicien de Boy – Rabé reproche aussi au général Mamadou son refus d’obtempérer, ces derniers temps, aux instructions, à lui expressément données par sa hiérarchie et relatives à l’arrestation de l’ancien président François Bozizé et de l’ancien chef d’état Ludovic Ngaiféï, admis à la retraite anticipée à sa propre demande. De ce fait, il l’accuse non seulement de vouloir les protéger, mais surtout d’être à leur solde pour la préparation et l’exécution d’un coup d’état.

Informé de ce qui se trame contre lui, Mamadou Zéphyrin a laissé entendre à ses plus proches collaborateurs qu’il ne se laissera pas facilement marcher sur les orteils. Comme l’ancien chef d’état – major du président Feu Patassé, en 2001, dont la décision d’arrestation a créé des troubles au PK 12, suite à une farouche résistance, avec comme conséquence directe le coup d’état du 15 mars 2003, l’homme est décidé à vendre chèrement sa peau.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here