CENTRAFRIQUE : LE CEMA, GENERAL DE CORPS D’ARMEE ZEPHIRIN MAMADOU, ET LE SOUS-CHEF CHARGE DES OPERATIONS, FORMENT LE RIDEAU DE FER DE LA REPUBLIQUE

0
299

 

LE CEMA, GENERAL DE CORPS D’ARMEE ZEPHIRIN MAMADOU, ET LE SOUS-CHEF CHARGE DES OPERATIONS, FORMENT LE RIDEAU DE FER DE LA REPUBLIQUE

Le CEMA, Général de Corps d’Armée Zéphirin Mamadou, totalise cinq (5) ans à la tête des FACA. Ce n’est pas un hasard. C’est le fruit de sa compétence, de sa détermination et de son engagement. Pour mériter une telle confiance du Chef Suprême des Armées et de la population, il faut des résultats.

Zéphirin Mamadou a suivi avec brio tout son cursus militaire, de l’Ecole d’Etat-major à l’Ecole de guerre, dernier palier. Pour être Chef d’Etat-major, il faut être au-dessus du lot, et cela, à titre exceptionnel. Zéphirin Mamadou, Chef d’Etat-major des Armées, un professionnel des armes aguerri, ne parle que par les actes posés. Il a pulvérisé les malfrats de la Séléka au Camp Béal pour céder les locaux aux FACA. Il a libéré le RDOT pris en otage par les bandits armés qui pillaient les habitants du PK 12. Le BIT 7 y a établi son Etat-major. Il en est de même du Camp Fidèle Obrou où poussent les immeubles comme des champignons.

Des ivrognes, soi-disant Généraux qui écument les gargotes, véritables citernes d’alcool, se permettent le luxe d’utiliser le robot des ordinateurs pour vilipender un officier général qui consent tous les sacrifices pour libérer le peuple centrafricain et restaurer définitivement la paix dans son pays. Zéphirin Mamadou a été ministre, deux (2) fois Directeur de Cabinet à la Défense, PCA du Conseil d’Administration de l’ART et également membre des autres Conseils d’Administration. Il a toujours été le major de sa promotion à l’Ecole d’Etat-major, les formations intermédiaires, pour finir par l’Ecole de guerre de Paris. Un tel parcours élogieux et resplendissant porte toujours du fruit. Ce vaillant fils du pays est passé par l’Université. Le quotidien «Centrafric Matin» renvoie les brebis galeuses à son Curriculum Vitae (CV), au lieu de le calomnier parce qu’il brise tous les rêves des croque-morts, des marchands d’illusion, des vampires, des jaloux.

Mamadou Zéphirin, Général de Corps d’Armée, Chef d’Etat-major des Armées, a modernisé l’armée centrafricaine. Il y a la série des BIT et des forces spéciales. Il a instauré la discipline militaire. A l’époque, aucun militaire ne pouvait franchir le PK 12, mais qu’en est-il aujourd’hui ? Le Km 5 a été purgé de tous les terroristes. Qui peut douter de la pacification de l’ensemble du territoire national ? Mieux encore, depuis sa prise de fonction, l’armée monte en puissance, en force et en dynamisme. Un adage centrafricain dit qu’«on ne jette la pierre que dans un arbre qui porte des fruits». Le Général de Corps d’Armée Zéphirin Mamadou, Chef d’Etat-major des Armées, et le Sous-chef d’Etat-major chargé des opérations, l’intraitable Sakama, forment le rideau de fer infranchissable. Ils frappent fort, très fort, toutes les velléités de la CPC. La compétence, l’expertise et le savoir-faire peuvent vous maintenir à votre poste aussi longtemps que possible.

Ces derniers temps, selon nos investigations, trois (3) petits Généraux incapables, nuls, des rats de gargotes, des ivrognes caractérisés, mènent une campagne de dénigrement, de calomnie, d’atteinte à son honneur, parce qu’ils rêvent d’occuper le fauteuil de l’Etat-major. Ils n’en sont pas à la hauteur. Que ceux-là arrêtent de perturber ceux qui défendent la nation et les institutions de la République ! Que ceux-là cessent de calomnier dans les débits de boisson en usant de robot de l’ordinateur ! Un officier digne de ce nom ne peut rouler aussi bas. En Centrafrique, ceux qui travaillent sincèrement pour leur pays sont toujours la cible des colporteurs de mauvaises nouvelles, des vampires, des charlatans, des marabouts nocturnes, des sous-marins torpilleurs. En cette période de carême, «que Dieu les pardonne, car ils ne savent pas ce qu’ils font», ils ne savent pas tout le mal qu’ils font à leur pays. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, n’a fait que du bien, mais les méchants l’ont humilié, lapidé et crucifié. Certains ont porté leurs galons des mains du CEMA, mais ils parlent très mal du CEMA.

Zéphirin Mamadou a une vie aisée, bien aisée, avant de devenir CEMA. Qu’est-ce qui empêche ces Généraux remplis de haine et de jalousie de se créer des sources de revenus ? Zéphirin Mamadou et son épouse sont à l’abri des besoins élémentaires depuis très longtemps, avant sa prise de fonction. Ces Généraux nécessiteux qui rasent les gargotes ont mangé dans ses mains. Des vautours, des mendiants, des alcoolos passent le clair de leur temps à calomnier ceux qui consentent des sacrifices énormes pour leur pays. Ces mendiants sont libres, vont et viennent, parce que Zéphirin Mamadou et son Chargé des opérations ont pulvérisé la CPC qui était à la porte de Bangui. L’Etat-major était au four et au moulin pour briser et chasser la CPC au-delà de nos frontières. Il y a une parfaite symbiose entre l’Etat-major et les alliés russes et rwandais. Le moindre nez de la CPC, et c’est un marteau-pilon qui tombe.
Damer, écraser, telle est la devise de l’Etat-major !

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici