Centrafrique : le camerounais nommé NTUI travaillait – il dans l’entreprise des chinois assassinés à Sosso – Nakombo ?

0
239

En Centrafrique, trois personnels chinois d’une société minière ont été tués jeudi 4 octobre dans la localité de Sosso-Nakombo, ville du sud-ouest du pays. Des violences qui font suite à la disparition d’un leader local de la jeunesse lors d’un accident sur la rivière Kadei.

L’embarcation s’est renversée, les 5 passagers sont tombés à l’eau. Les 4 Chinois ont pu regagner la rive, mais le passager centrafricain, le président du comité de la jeunesse a disparu dans les eaux.

Les employés de la société minière ont alors rejoint la gendarmerie qui a été prise d’assaut par des habitants en colère. C’est alors qu’ils sont agressés, trois d’entre eux sont tués.

Il s’agit désormais de comprendre les raisons de cette violence, a indiqué le porte-parole du gouvernement Ange-Maxime Kazagui. Il a assuré que la gendarmerie avait été renforcée et qu’une enquête a été ouverte.

Le maire, ainsi que le député de la localité appellent au calme. Cette région diamantifère et aurifère fait l’objet régulier de tensions. Un rapport récent des experts des Nations unies relève des manifestations qui ont eu lieu dans cette zone à cause notamment des activités des compagnies minières : manque de compensations, accaparement de terres ou encore participation de groupes armés aux activités extractives sont pointés du doigt comme causes du mécontentement.
RFI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here