Centrafrique : Le Bac 2024, c’est demain !

0
60

 

DECLARATION DU MINISTRE D’ETAT CHARGE DE L’EDUCATION NATIONALE RELATIVE AU DEROULEMENT DES EPREUVES DU BACCALAUREAT SESSION DE 2024, LE 23/06/24

Chers compatriotes ;
Mesdames et Messieurs,
Chers Enseignants ;
Chers Parents d’élèves ;
Chers Candidats
À la veille du Baccalauréat session de juin 2024, qui débutera ce lundi 24 juin, il m’incombe l’honneur de m’adresser à vous tous, jeunes candidats, parents d’élèves, enseignants, et présidents des jurys, pour cette épreuve cruciale qui marque un tournant décisif dans la vie académique de nos élèves.

Tout d’abord, permettez-moi de saluer l’engagement et les efforts remarquables des 26 601 candidats, toutes séries confondues, qui se sont inscrits pour cette session. Vous allez composer dans les 54 centres d’examen répartis à travers nos 20 Inspections Académiques.

Je tiens à vous féliciter pour votre persévérance, votre travail acharné et votre détermination. Vous avez consacré une énergie considérable et des efforts constants pour vous préparer à ces épreuves, et le moment est venu de mettre à l’épreuve tout ce que vous avez appris.

Chers candidats, l’heure est venue pour vous de démontrer la valeur de vos efforts et de votre engagement. Cette évaluation n’est pas simplement un examen, mais un rite de passage, une opportunité de montrer votre capacité à relever les défis avec brio. Je vous encourage à aborder ces épreuves avec calme et sérénité. Soyez détendus, confiants, et gardez à l’esprit que le stress ne doit pas vous submerger.

Vous avez travaillé avec dévouement durant toute l’année scolaire 2023-2024, et il est maintenant temps de récolter les fruits de votre labeur.

Le Gouvernement que dirige Félix MOLOA, Premier Ministre, sous le Leadership Eclairé de Son Excellence Faustin-Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, Grand Maitre des Lettres et des Arts a pris toutes les mesures nécessaires pour garantir que ces épreuves se déroulent dans des conditions optimales. Sur tout le territoire national, nos Forces de Défense et de Sécurité, avec le soutien précieux des partenaires de la MINUSCA, sont pleinement mobilisées pour assurer la sécurité et l’intégrité de cet examen. Nous avons veillé à ce que vous ayez l’environnement le plus favorable pour composer en toute quiétude.

Votre réussite au Baccalauréat est la clé qui vous ouvrira les portes de l’université, que ce soit l’Université de Bangui ou d’autres institutions académiques à l’étranger. C’est une étape décisive qui vous permettra de poursuivre vos rêves dans un monde compétitif et sélectif et de contribuer au développement de notre pays. Soyez fiers de ce que vous avez accompli jusqu’à présent et affrontez ces épreuves avec la conviction que vous êtes prêts à les surmonter.

Je tiens à vous réitère mes plus sincères encouragements pour les épreuves qui vous attendent dès demain. Vous avez travaillé avec ardeur et persévérance pour atteindre ce moment crucial, et nous reconnaissons tous les efforts que vous avez investis dans votre préparation. Soyez confiants et déterminés ; vous êtes prêts à relever ce défi avec succès. Sachez que votre réussite est notre priorité et notre fierté, et nous serons à vos côtés pour vous soutenir tout au long de ce parcours. Abordez ces épreuves avec sérénité et assurance, car vous avez en vous les compétences et les connaissances nécessaires pour briller.
Aux parents, je tiens à vous exprimer toute ma gratitude pour le soutien indéfectible que vous avez apporté à nos enfants tout au long de leur parcours scolaire. Vous avez investi dans leur encadrement et leur préparation, et aujourd’hui, nous récoltons les fruits de cet investissement. Votre rôle a été capital pour leur donner les moyens de réussir, et votre soutien continu est essentiel pour les aider à franchir cette étape ultime.
Les acquis nécessaires et les compétences de base que nos enfants ont développés au secondaire sont indispensables pour leur succès futur dans l’enseignement supérieur. Ensemble, nous devons continuer à œuvrer pour le développement de notre capital humain. Ce capital est la ressource la plus précieuse de notre nation, et il repose sur les efforts conjugués de nos enfants et de nous tous, pour former les cadres de demain. Encourageons-les à donner le meilleur d’eux-mêmes et à saisir cette opportunité pour bâtir un avenir prometteur. Je vous exhorte à ne pas troubler la quiétude de nos candidats en leur imposant des suivis excessifs ou en cherchant à influer sur les résultats par des moyens inappropriés ou mercantiles.

Aux Enseignants, après neuf mois d’activités scolaires intenses, le moment est venu de voir les fruits de votre dévouement et de votre travail acharné. Vous avez transmis des valeurs, des connaissances et des compétences qui seront mises à l’épreuve dans les jours à venir. Je vous félicite pour votre engagement à former ces jeunes esprits et pour votre contribution inestimable à l’éducation de notre jeunesse.
Cependant, je vous exhorte à ne pas détourner les pensées de vos élèves par divers moyens en vue de l’obtention de ce Baccalauréat. L’intégrité de ces examens doit être maintenue, et il est de votre devoir de veiller à ce que vos élèves passent ces épreuves dans un esprit de justice et d’équité. La supervision générale, que je salue pour sa détermination, est prête à appliquer strictement la police des examens et concours pour garantir l’équité et la transparence. Ne compromettez pas l’intégrité de cet examen par des actes contraires à l’éthique, car cela nuirait à la réputation de notre système éducatif et à l’avenir de nos jeunes.

Aux Présidents des jurys, vous avez une responsabilité majeure dans le bon déroulement de ces examens. Je vous encourage à appliquer avec rigueur la police des examens. Vous devez être vigilants et scrupuleux dans la surveillance des épreuves, et veiller à consigner dans vos rapports tous les cas de fraudes, d’absences, et autres irrégularités constatées. Votre rôle est déterminant pour garantir l’équité et la transparence de ce processus. Je vous souhaite bon courage et vous remercie pour votre engagement à maintenir l’intégrité de notre système éducatif.

Aux Partenaires du Système éducatif
À l’aube de ce moment décisif pour l’avenir de nos enfants, il me semble essentiel de souligner et de rendre hommage à l’appui précieux de nos partenaires techniques et financiers, sans lesquels l’organisation de cet examen dans les zones d’accès difficile n’aurait pas été possible dans de si bonnes conditions.

Je tiens tout d’abord à exprimer ma profonde gratitude à l’UNICEF, à l’Union Européenne, à la Banque Mondiale, à l’Ambassade de France, à la Fédération de Russie et à la Banque Africaine de Développement (BAD) à l’AFD et aux Organisation non-Gouvernementales, aux Partenaires sociaux. Grâce à leur soutien multiforme, ils ont non seulement renforcé les capacités de notre système éducatif, mais ont également contribué de manière significative à l’amélioration des infrastructures et des ressources pédagogiques dans l’ensemble du pays. Leur engagement continu a été un pilier fondamental pour l’élévation des standards de l’éducation en République Centrafricaine.

Je tiens également à souligner l’appui inestimable de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique (MINUSCA). Leur soutien logistique a été décisif, permettant l’acheminement des feuilles de copies des examens et facilitant le déploiement des Présidents de jury dans les inspections académiques, même celles qui sont d’accès difficile. Leur contribution a garanti que chaque candidat, quel que soit son lieu de résidence, puisse composer dans des conditions équitables et sécurisées.
Aux parents, enseignants, et présidents des jurys, je vous exprime à nouveau ma reconnaissance pour votre soutien et votre engagement envers nos jeunes. Ensemble, nous devons continuer à œuvrer pour offrir à nos enfants un avenir prometteur et une éducation de qualité.
Je terminerai mon propos en souhaitant « Bonne chance » à tous les candidats du Baccalauréat session de juin 2024.

Que vos efforts soient couronnés de succès, et que vous puissiez franchir cette étape avec brio.

Vive l’Éducation nationale,
Vive la République Centrafricaine!

Je vous remercie.

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici