Centrafrique : le 1er vice – président de l’AN Evariste Ngamana derrière la disparition du véhicule de fonctions du feu l’IGE Pierre Mapouka

0
58

 

Selon des informations en notre possession, de sources proches de la famille, le 1er vice – président de l’assemblée nationale Evariste Ngamana a acquis dans des conditions fort douteuses le véhicule de fonctions encore flambant neuf de l’ancien inspecteur général d’état Feu Pierre Mapouka, à la somme de 14 millions de Fcfa entre les mains de l’épouse du défunt. C’est l’épouse du député de Carnot 1, ayant et entretenant de solides relations de parenté avec cette dernière qui a tout négocié et convaincu son mari de lui en offrir en cadeau à leur union.

Une fois l’avoir acheté, le 1er vice – président l’a transféré à Douala au Cameroun pour de très coûteux travaux de remise en l’état, de vérifications techniques, et de peinture, dignes à son rang de deuxième personnalité de la République. Depuis lors, ce véhicule est de retour en République centrafricaine et mis à la disposition de sa propriétaire. Assis dans un restaurant de la place et entouré par ses proches collaborateurs, ses amis et connaissances, le mis en cause, sans aucune élégance à l’endroit d’un directeur de publication, l’a toisé et a reconnu les faits et cet acte de détournement d’une extrême gravité, pour un député de la nation censé contrôler les actions gouvernementales et combattre ces pratiques irrégulières de pillages systématiques du parc automobile de l’état.

Remarquons que ce matériel roulant de haut standing acquis sur le budget de l’état et affecté à l’inspecteur général d’état Feu Pierre Mapouka dans le cadre de ses fonctions, n’a jamais été réformé et demeure un bien matériel de l’état. Suite à son décès, il a été répertorié dans tous les biens meubles et immeubles par les enfants du De Cujus et mis sous scellés jusqu’à ce qu’une décision du conseil de famille ne soit prise aux fins de leur répartition entre eux. Malheureusement, ce « précieux et luxueux » moyen de déplacement a été extrait du lot, sans le consentement préalable des ayants – droits, et a fait l’objet d’un marchandage opaque entre la femme du De Cujus et l’épouse du 1er vice – président de l’assemblée nationale.

Informés des circonstances dans lesquelles ce véhiculé a été volé et a disparu, tous les ayants – droits à la succession de Feu Pierre Mapouka ont décidé de saisir dans les tout prochains jours les instances judiciaires pour une manifestation de la vérité.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here