CENTRAFRIQUE : L’ARRESTATION DES LEADERS SYNDICAUX, STRATEGIES DE MASQUER L’ECHEC DE LA GESTION DE LA GREVE PAR LES DEUX MINISTRES CONCERNES

0
202
CENTRAFRIQUE : L’ARRESTATION DES LEADERS SYNDICAUX, STRATEGIES DE MASQUER L’ECHEC DE LA GESTION DE LA GREVE PAR LES DEUX MINISTRES CONCERNES
SANGBILEGUE—Les Ministres impliqués dans la gestion de la grève des enseignants ont visiblement échoué. Ces derniers ont poussé le gouvernement à commettre l’erreur en arrêtant les leaders syndicaux.
Il est clair que les Ministres Djimassé et Noure ont lamentablement échoué dans la gestion du dossier de la grève. Si ces derniers ne s’absentent pas ou n’arrivent pas largement en retard lors des séances de négociations, ils utilisent des propos maladroits pour choquer les enseignants et les pousser à durcir leur position.
Le Ministre de la fonction pourtant patron des négociations, est le seul et principal responsable de l’échec des pourparlers ayant conduit à la reconduction de la grève pour 21 jours. Narguer les enseignants et affirmer qu’ils ne méritent pas l’augmentation demandée par manque de diplômes, c’est bien vouloir pousser ces derniers à passer à la vitesse supérieure. Il y a dans cette attitude, un manque d’expérience en la matière et surtout une bonne dose d’irresponsabilité.
Les membres du gouvernement ayant mal géré le processus et pour masquer leur échec, ont conseillé l’utilisation de la justice pour décapiter le mouvement, ce qui est une erreur grave. L’opinion a vu comment les enseignants ont réagi au tribunal et les soutiens qui ont suivi.
Dans le gouvernement actuel, tout le monde croit tout savoir alors que beaucoup ne maitrisent pas grand-chose et préfèrent tromper le régime qui déjà est dépassé par les problèmes de divers ordres.
On ne peut pas reconnaitre la légitimité des revendications d’un coté et de l’autre insulter les porteurs desdites revendications, leur manquer de respecte et les menacer. C’est peu responsable. C’est encore plus grave lorsque l’on sait qu’on a échoué mais on s’efforce à faire croire le contraire parce que l’on a le pouvoir.
L’arrestation de ces enseignants est une erreur vers laquelle ces deux Ministres ont amené le gouvernement. Déjà le soutien et l’ampleur que le mouvement va avoir, perturberont la vie quotidienne de ce pays. L’on connait la ténacité des enseignants dans ce pays. On croyait que ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui ont une lecture de l’histoire de ce pays, mais, hélas !
Florent un Enseignant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici