Centrafrique : l’annulation d’un vol Bangui-Paris d’Air France alimente les spéculations

0
75

Air France a annulé son vol du 31 janvier qui devait relier Bangui et Paris. Si la compagnie n’a pas donné de raisons, certaines sources évoquent une méfiance vis-à-vis de la société (ITHS) en charge d’assistance au sol des avions à l’aéroport Bangui-Mpoko. Des propos démentis par le ministère des Transports.

Dans un communiqué en date du 30 janvier, la compagnie Air France déclare que : « Pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous vous informons que notre vol AF 775 du mercredi 31 janvier 2024 à destination de Paris est annulé. Nous nous excusons pour ce désagrément et mettons tout en œuvre afin de trouver une solution de report de votre vol dans les meilleurs délais ».

Selon des sources proches de la navigation aérienne, Air France a exigé une police d’assurance et un document dûment signé par l’Agence nationale de l’Aviation civile (ANAC) attestant de la qualité de services d’ITHS avant la reprise de ses activités. Selon les mêmes sources, les documents demandés ne sont pas encore fournis par l’entreprise ITHS, remplaçante d’Aviation Handling Service (AHS) sur la plateforme aéroportuaire de Bangui. Ce qui est considéré comme un risque énorme pour la sécurité des appareils et des passagers.

« Il n’y a pas de non-conformité »

Alors que les spéculations vont bon train sur l’annulation du vol Bangui-Paris d’Air France, le gouvernement centrafricain balaie du revers de la main tous propos mentionnant la non-conformité d’ITHS.

Interrogé par Radio Ndeke Luka, Herbert Gontran Djono Ahaba, ministre des Transports et de l’Aviation civile, avance d’autres raisons.

« Il n’y a pas de non-conformité, ITHS a son assurance en vigueur jusqu’en fin mars. Sauf qu’Air France a voulu qu’on mentionne le montant de l’assurance exigée à 5 millions de dollars. C’est ce qui a été fait automatiquement. Mais comme ils avaient déjà anticipé pour annuler le vol d’aujourd’hui, donc vendredi, ils vont donc reprendre la desserte de Bangui », a rassuré le membre du gouvernement.

En septembre 2023, le gouvernement centrafricain a résilié le contrat de la société béninoise Aviation Handling Service à l’aéroport international Bangui-Mpoko pour non-conformité de standard de qualité et non-respect des obligations contractuelles. AHS a donc été remplacé par la société ivoirienne ITHS.

RNL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici