Centrafrique : l’activiste politique Fari Tahéruka Shabazz et prisonnier personnel de Touadéra exige la tenue de son procès

0
799

Comme beaucoup de Centrafricains, j’ai été très désagréablement surpris par une déclaration sur les ondes de la Radio Centrafrique émanant de l’ancien Président du CNT, suite à l’audience que le Chef de l’État, le Pr Faustin Archange TOUADÉRA, lui a accordé le jeudi 2 Avril 2020.

2. De cette rencontre entre les deux hommes d’État il en est ressorti une démarche visant à me libérer en empruntant la voie de mon déshonneur.

3. En effet, j’ai été arrêté arbitrairement, privé de liberté injustement, envoyé en quartier disciplinaire, maintenu en geôle dans des conditions inhumaines, empêché de suivre les derniers instants de la grossesse de ma femme, me volant in fine ce moment unique qu’est la naissance de ma fille que je n’ai toujours pas vu jusqu’à aujourd’hui.

4. Je n’ai pas souffert ce martyr pour accepter une sortie déshonorante alors que le droit est de mon côté.

5. Car il est de bon ton de rappeler que c’est moi qui ai déposé plainte contre l’Honorable MAPENZI pour menace de mort et contre son homme de paille pour vol à l’arraché. Et que personne n’a légalement déposé plainte contre moi.

6. Par conséquent, je conteste farouchement avec la dernière énergie les tractations entre le Chef de l’État, l’ancien Président du CNT et l’homme de paille du 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale, qui vise à m’imposer une libération au rabais et humiliante.

7. J’attends l’audience publique pour faire éclater la vérité, prouver mon innocence et ainsi démontrer que ce procès est politique et rien d’autre.

Fari Tahéruka SHABAZZ, Prisonnier Politique du Pr Faustin Archange TOUADÉRA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here