Centrafrique : l’Accord de Khartoum, c’est verser un bidon d’essence sur le feu ardent qui brûle dans le bidet populaire !

0
119

Réflexion 534 Des attributs de ce qui est parfait 3
La précipitation et la prise d’engagement sans se référer à un carnet de bord ressassé et concocté par plusieurs consciences qui fonde la loi fondamentale, mais pire l’applaudimètre face à de simples actes de signature d’accord, de traités sans prendre le temps de mesurer les conséquences suicidaires pour un grand nombre de gens, de telles postures peuvent créer des situations qui loin d’apporter la douceur du cœur et d’esprit, jettent non pas l’huile mais de l’essence sur le feu ardent qui brûle dans le bidet populaire. Des termes tels que « l’accord de dernière chance, » « le meilleur accord que les mains et l’esprit de l’homme n’aient jamais conçu », sont de nature à dénaturer la vérité qui est la chose toujours cachée derrière chaque acte posé par la finitude de l’homme. Il vaut mieux toujours se dire mais quel intérêt des groupes d’hommes se mettent à table pour concocter tel ou tel accord ! Est-ce un accord en plus ou véritablement il y’a lieu d’en tirer ce qui nous sert c’est à dire ce dont on tire son propre intérêt! Au lieu de cela, tout accord devient une sourate ou un évangile ou un traité bouddhique qu’il faut absolument égrener et faire réciter sans prise sur la réalité des choses en mouvement. C’est pourquoi, les lanceurs d’alerte valent le peson d’or face aux militants de longue date habitués à tenir des propos qui fâchent et qui passeront sans laisser quoi que ce soit d’apaisant pour les cœurs sinon des souvenirs ombrageux. Ce n’est pas l’argent qui fait le développement. La Suisse n’est pas la première puissance du monde. Mais surtout l’argent dans le pays de merde comme l’exprimait le blondinet du pays de l’oncle Sam, sert non pas au développement mais à la guerre, en d’autres termes à acheter des armes pour détruire les bras et cerveaux armés du développement. Car ce sont les hommes au caractère inflexible face à l’adversité, au mensonge, à la mauvaise foi, ambiants et puants, capables d’interpréter les choses dans le sens de l’équité et du droit, qui boostent les arcanes et les facteurs du vrai développement à court, moyen et long terme et non pas l’argent nerf de guerre et encore nerf de guerre. Le reste n’est que fumé comme dit l’Ecclésiaste. Mes amis le quadrilatère perdu doit vite se ressaisir et prendre en mains ses destinées. Il ne peut être ni le lieu de rassemblement de tous les mercenaires du monde, ni le centre de blanchiment d’argent sale vite reparti vers les finances et le commerce des pays voisins et lointains, ou l’achat d’arsenal de guerre. Il ne peut être le pays des béni oui à tous les accords copiés collés et imposés avec la menace de l’argent roi. Arrêtons de naviguer sur un océan d’accords infructueux, improductifs, mais surtout générateurs de tout ce qui fâche et qui continuera de fâcher l’ensemble de la population, au point de créer partout des hommes et des femmes avec des maladies dégénératives qui disparaissent à fleur de l’âge. Voilà mes amis ce qui empêche la douceur de cœur et d’esprit de s’instaurer définitivement dans le quadrilatère aux mains de rêveurs debout.

Isaac Benguémalet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here