Centrafrique : la réserve de Jet A1 de l’Onu à Bangui braquée par les mercenaires du Groupe Wagner sur instructions du ministron Piri

0
80

 

La réserve de Jet A1 de l’Onu achetée par l’UNHAS à Total et consignée dans l’entrepôt de stockages de l’Aéroport international Bangui M’Poko sous contrôle de l’agence nationale de l’aviation civile a été braquée,  le 30 juin 2022, par les mercenaires du Groupe Wagner sur instructions du ministron en charge de l’énergie et de l’hydraulique Arthur Bertrand Piri. De ce fait, le Service aérien d’aide humanitaire des Nations unies a été obligé d’annuler un certain nombre de ses vols, à destination des villes intérieures, comme Bambari, Bria, Kaga – Bandoro et Autres, à bord desquels du personnel et du matériel d’urgence devraient être acheminés. Selon des sources diplomatiques, policières et militaires parvenues à notre rédaction, c’est ce kérosène qui a été utilisé, lors des opérations de reconquête de la ville minière de Dimbi, attaquée, assiégée et contrôle par les rebelles de la Coalition des Patriotes pour le Changement, le dimanche 3 juillet 2022, de 4 heures du matin jusqu’à 11 heures.

Entré en fonction en 2004 à la demande du comité de gestion de haut niveau de l’ONU, l’UNHAS (United Nation Humanitarian Air Service) a pour vocation d’accompagner les missions de maintien de la paix dans le monde et de venir en aide aux populations situées dans les zones les plus isolées où les camions, voitures et bateaux ne peuvent avoir accès. Il permet donc de relier les zones où les compagnies traditionnelles font défaut.   Piloté par le Programme Alimentaire Mondial, l’UNHAS est régulièrement emprunté par divers acteurs comme des agences de l’ONU, des ONGs, des gouvernements, ou encore des journalistes. Il est donc d’une importance majeure pour les personnes ayant urgemment besoin de se déplacer à l’intérieur de régions enclavées, qu’ils soient des humanitaires ou non. En 2018, l’UNHAS, a ainsi appuyé l’action de 700 organisations. En 2019, UNHAS a besoin de plus de 41 millions de dollars américains afin de venir en aide aux populations les plus isolées de l’aide humanitaire, et ce dans 17 pays : Afghanistan, Burkina Faso, Cameroun, RCA, Tchad, RDC, Ethiopie, Kenya, Libye, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Somalie, Soudan du Sud, Soudan et Yémen.

C’est donc un coup très dur pour l’UNHAS, l’Onu et la Minusca ce qui s’est produit le 30 juin 2022, suite à une lettre dûment signée par le ministron Arthur Bertrand Piri et adressée au directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile, ordonnant la réquisition de 110.000 litres de Jet A1de l’aéroport, au profit du ministère de la défense nationale et indispensables à la poursuite des missions de sécurisation du pays, selon lui, par les forces de défense et de sécurité intérieure et leurs alliés russes et rwandais. Cette saisie manu militari n’est rien d’autre qu’un véritable acte de braquage perpétré par des bandits de grand chemin qui ne saurait rester impuni, à notre avis, car non seulement il prive l’Onu, l’UNHAS et la Minusca de moyens logistiques indispensables à l’accomplissement de leurs missions de maintien de la paix et d’assistance humanitaire en République centrafricaine où plus de la moitié de la population vit dans des camps de déplacés et de l’aide extérieure, à une période marquée singulièrement par la pénurie de carburants, du fait de la guerre en Ukraine, et la reprise des hostilités entre les Groupes armés et les Faca soutenues par des forces non – conventionnelles sur une bonne partie du territoire national, mais surtout le produit du vol a permis à des mercenaires, impliqués dans des accusations de graves atteintes aux droits humains et dont le départ de la République centrafricaine est exigé depuis longtemps par le Groupe des experts de l’Onu, suite à plusieurs enquêtes menées par des Ongs de défense des droits de l’homme, d’utiliser une fois de plus dans la Basse – Kotto le recours à la force comme seul moyen de règlements de la crise centrafricaine.

Jean – Paul Naïba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here