Centrafrique : La présidence et la primature franchissent le cap de 4 milliards de Fcfa pour les fonds spéciaux

0
287
L’image contient peut-être : 1 personne
L’image contient peut-être : plein air

BANGUI, 15 juillet 2019 (RJDH)—La présidence de la République et la Primature ont franchi le cap de 4 milliards de Fcfa de fonds spéciaux avec le collectif budgétaire adopté par l’Assemblée Nationale le 12 juillet dernier. Il s’agit là d’un record atteint par l’administration Touadera.

4,179 milliards de Fcfa, c’est le montant des fonds spéciaux de la présidence et de la primature pour l’année 2019. Les deux institutions ont dépassé le seuil de 4 milliards de fonds spéciaux en faveur du collectif budgétaire rectificatif. Dans la loi des finances 2019, la présidence de la République avait 1,539 milliards de Fcfa comme fonds spéciaux et la primature 1 ,390 milliards.

Dans le projet de loi portant collectif budgétaire, le gouvernement a demandé, selon des informations RJDH, l’augmentation des fonds spéciaux de la présidence à hauteur de 77 % et une augmentation de 50 % pour la primature. La commission finance de l’Assemblée Nationale a revu à la baisse l’ambition du gouvernement pour la plafonner à 25% pour la présidence avec octroi d’une ligne de frais de mission et 30% pour la primature.

Le document du collectif budgétaire dont le RJDH a eu copie montre que la présidence a eu une augmentation de fonds spéciaux à hauteur de 625 millions de Fcfa et l’octroi de 200 millions de Fcfa pour les frais de mission. Ces ajouts portent le montant des fonds spéciaux du chef de l’Etat à 2,364 milliards de Fcfa.

200 millions de Ffca ont été ajoutés aux fonds spéciaux du Premier Ministre, ce qui porte ces fonds politiques à 1,890 milliards de Fcfa. Les sources officielles contactées par le RJDH pour se prononcer sur l’augmentation de ces fonds, n’ont pas souhaité se prononcer. Mais un proche du chef de l’Etat a sous couvert de l’anonymat justifié ces augmentations par « la naissance de nouveaux défis liés à la paix et à la sécurité du pays », confie-t-il sans commentaire ni précision.

A la tribune de l’Assemblée Nationale, pour défendre le projet de loi portant collectif budgétaire rectificatif qui porte le budget de l’Etat à 281,85 milliards de Fcfa contre 234,84 milliards(hausse de 20, 02%), le Ministre des Finances avançait l’élargissement du gouvernement après l’Accord du 06 février, la loi de programmation militaire, la hausse de fonds alloués à l’Autorité Nationale des Elections (ANE).

Selon des sources généralement bien informées sur le circuit du gouvernement, entre janvier et juin 2019, les dépenses à la présidence et à la primature auraient atteint voire dépassé les 70%, ce qui met en difficulté ces deux institutions dans leur projection pour finir l’année d’où la décision d’augmenter les fonds spéciaux. Ainsi, l’administration Touadéra a franchi le cap de 4 milliards de fonds politiques dans l’histoire d’un pays comme à la RCA où un citoyen moyen vit avec moins d’un dollar américain par jour, selon l’indice de développement humain du PNUD de 2018.

RJDH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here