Centrafrique : la ligne rouge de Damara dans le viseur des assaillants, Touadéra en panique

0
98

LA LIGNE ROUGE DE DAMARA DANS LE VISEUR DES ASSAILLANTS, TOUADÉRA EN PANIQUE

1. C’est fait, c’est confirmé, Faustin Archange Touadéra a précipitamment déménagé ses meubles, frigos, groupes électrogènes et autres babioles de sa ferme de Damara. On se rappelle que lors de l’attaque du 13 janvier 2021, la CPC s’était copieusement servie dans le coffre fort du patron du MCU, l’allégeant ainsi de quelques milliards de francs.

2. Cette expérience douloureuse lui était restée en travers de la gorge. Désormais il prend toutes les précautions nécessaires pour éviter de perdre à nouveaux une partie de ses milliards accumulés au fil des années fastes de grande gabegie ainsi que ses biens mal acquis auxquels il tient plus qu’à la vie des habitants de Damara. Pourtant tout un bataillon quadrille la zone nuit et jour. Mais alors pourquoi évacuer en catastrophe ses actifs de Damara malgré la présence des GP sur-armés ?

3. Une première réponse serait de penser qu’une menace réelle pèserait sur la sécurité de Damara au point que même la présence des GP, FACA, policiers, gendarmes et milices Requins serait insuffisante. Il n’est pas inexact de penser que non seulement cette menace serait réelle mais qu’elle serait proche dans le temps (imminent) et dans l’espace (moins de 100 km de Damara) en plus d’être massive (en nombre et en matériels de guerre lourds et plus que sophistiqués)

3. Si on prend une carte, on voit que sur l’axe Sibut (RN2), la dernière grande ville avant d’entrer dans la préfecture de la Kémo est Libi 1 qui est située à 47km de Damara. De l’autre côté sur l’axe Bouca (RN4), la dernière grande ville de l’Ombella-Mopoko située à moins de 100km de Damara est Bogangolo (97km). A l’est, de l’autre côté de la rivière le plus gros village le plus proche de Damara est Gélé, situé à 60km à vol d’oiseau.

4. Ces derniers jours aucune présence d’hommes armés n’est signalée aux alentours de Bogangolo. Quant à Gélé, il est certes à l’est de Damara mais il est surtout plus au sud que Damara. Ce qui signifie que des assaillants qui atteindraient ce point n’auraient pas besoin de remonter vers Damara qui est derrière eux mais plus intérêt à se diriger directement vers Bangui. On pourrait donc supposer que la menace qui aurait poussé Touadéra à vider en toute hâte sa résidence de Damara, laissant les populations locales livrées à leur triste sort, viendrait plus de la RN2 et plus précisément des alentours de Libi 1 que de la RN4 et de Gélé.

5. Cette idée est corroborée par les informations qui font état d’incursions d’hommes armés dans la préfecture de la Kémo frontalière à l’est de la préfecture de l’Ombella-Mopoko où se trouve précisément Damara. Les regroupements massifs de troupes enregistrés par les autorités militaires à l’est des collines du Bas-Oubangui en attestent. Il y a véritablement péril en la demeure. Et ce n’est donc pas pour rien si le Chef d’État, Faustin Archange Touadéra, pris de panique avec ce flux incessant d’informations anxiogènes ait décidé de déménager brusquement ses affaires de Damara pour les mettre en sécurité à Bangui. Mais pour combien de temps ?

Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here