Centrafrique : la guerre en cours s’appelle Groupe Wagner et Vladimir Tittorenko

0
125
LA FEDERATION DE LA RUSSIE RÉAFFIRME SON ENGAGEMENT MILITAIRE AUX COTES DES FORCES ARMÉES CENTRAFRICAINES
Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a accordé une audience en fin d’après-midi du février 15 février 2021 à Monsieur Vladimir TITTORENKO, Ambassadeur Plénipotentiaire de la Fédération de Russie près la République Centrafricaine.
L’engagement de la Fédération de Russie dans la résolution de la crise militaro-politique que traverse la République Centrafricaine était au centre des discussions entre le Président TOUADERA et le diplomate Vladimir TITTORENKO.
Le diplomate russe a affirmé durant ses échanges la position de son pays contre un dialogue avec les groupes rebelles de la CPC, menés par l’Ancien Président François BOZIZE. Selon lui, il n’est pas question de dialoguer avec François BOZIZE et encore moins Ali DARASSA, Al Khatim et le mouvement 3R qui sont pas les citoyens de la République Centrafricaine.
Par contre la Fédération de la Russie soutient selon Vladimir TITTORENKO, la concertation avec l’opposition démocratique et les forces vives de la nation. Mais, cette concertation, précise-t-il, ne peut que se tenir à la fin de la libération complète du pays sous l’occupation des groupes armés.
Car, les criminels des groupes rebelles qui ont commis beaucoup de crimes contre l’humanité doivent être arrêtés et remis à la justice.
« Je saisi l’occasion pour demander aux éléments de l’UPC, du MPC et de 3R et de la CPC en général, d’arrêter leurs leaders et de les remettre à la justice. C’est le meilleur choix qui s’offre à eux, sinon la guerre va se poursuivre jusqu’à la victoire finale des forces loyalistes », a martelé Vladimir TITTORENKO.
Le diplomate russe a réaffirmé au Président TOUADERA la volonté de la Fédération de Russie de travailler d’arrache-pied auprès du Conseil de Sécurité des Nations-Unies pour la levée totale de l’embargo qui pèse sur les armes à destination des FACA afin de leur permettre de se doter de l’armement nécessaire et mettre hors d’état de nuire les terroristes de la CPC .
Monsieur Vladimir TITTORENKO par la voix de son pays condamne les pays voisins de la RCA qui soutiennent les terroristes de la CPC dans leur projet de déstabilisation de la République Centrafricaine. La Russie, poursuit-il, va prendre toutes les mesures nécessaires pour faire face à cette situation.
Il a également fait savoir que c’est inadmissible de voir certaines organisations sous-régionales soutenir la tenue d’un dialogue avec François BOZIZE, considéré comme un criminel international. La position de la Fédération de Russie au sein du G5 est celle de s’opposer à l’organisation de ce dialogue avec les groupes armés et terroristes de la CPC.
Source : La Renaissance

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here