CENTRAFRIQUE : LA GUEGUERRE REFAIT SURFACE AU CNJ APRES LA VICTOIRE DE LA COALITION 3 AUX DERNIERES ELECTIONS

0
200
CENTRAFRIQUE : LA GUEGUERRE REFAIT SURFACE AU CNJ APRES LA VICTOIRE DE LA COALITION 3 AUX DERNIERES ELECTIONS
SANGBILEGUE—La nouvelle équipe dirigeante du CNJ n’a pas pu être installée le 1er mars 2023 conformément au calendrier du comité d’organisation des élections du CNJ. Difficile d’avoir des informations fiables sur ce blocage qui est interprété dans tous les sens sur les réseaux sociaux.
A l’issue des élections du 28 février 2023 dont le procès-verbal a été signé par toutes les parties, la coalition N°3 a gagné tous les postes. Dans la foulée du dépouillement fait devant certains candidats et les représentants des autres ainsi que la presse, le Président du comité Norbert Pounaba a rendu public les résultats provisoires qui donnent gagnants Kikobet et toute son équipe.
Dans la nuit du 28 février au 1er mars, les donnes ont changé. Dans la journée du 1er mars 2023, se fondant sur une publication, le Directeur de Cabinet du Ministère de la jeunesse prend la décision de retirer le Rapporteur Général du comité. Ce dernier est accusé d’avoir soutenu la coalition gagnante.
Les investigations de Sangbilegué-Info ont permis de comprendre que la victoire de ladite coalition est mal perçue par des mains invisibles qui font pression et tirent les ficelles dans l’ombre afin d’annuler les résultats et de reprendre le processus qui a couté des millions à l’Etat. Plusieurs tentatives de Sangbilegué d’entrer en contact avec les principaux membres du comité sont restées vaines mais ce qui est certain, il y a une guerre interne au comité entre les trois ténors que sont Pounaba, Andjida et Aroufai.
Il faut noter que ces trois leaders jeunes se sont collectivement investis depuis le début de ce processus. Leur engagement commun a permis de réussir les deux premières étapes que sont les élections des conseils d’arrondissements et celles des conseils préfectoraux. D’où vient cette guéguerre ? Difficile de répondre à cette question fondamentale mais tout ce que l’on sait c’est que la confiance est rompue entre les trois ce qui a conduit à la situation que nous connaissons aujourd’hui.
Il est important de souligner que ce qui est en train d’arriver n’était pas prévu dans le chronogramme. L’injonction des politiques pourrait justifier cette descente subite aux enfers.
Magloire de Sangbilegué-Info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici