Centrafrique : la convention minière signée entre le Gouvernement et Aurafrique avait une validité de 25 ans

0
475

Toronto (Ontario) – 1er février 2006, AXMIN Inc. (AXM-TSX Venture) est heureuse d’annoncer qu’Aurafrique SARL, une société du groupe en propriété exclusive, a conclu une convention minière avec l’État de la République centrafricaine couvrant l’exploration, le développement et les activités minières sur les permis Bambari de la société, qui couvrent une superficie de 2 000 kilomètres carrés de ceinture de roches vertes archéennes.

La Convention minière est valable pour une période de 25 ans, renouvelable par consentement mutuel. Les termes clés incluent:

· Une redevance de 2,25% sur le produit de la vente d’or

· Un intérêt de portage gratuit de 10% pour l’État avec option d’acquérir une participation supplémentaire de 10% à la valeur de marché

· Exemption de:
– les taxes (y compris la taxe sur la valeur ajoutée (« TVA »)) et les droits sur le carburant utilisé dans les opérations minières
– TVA sur les biens d’équipement importés, les consommables et tout contrat minier
– droits sur les biens d’équipement et consommables importés pendant la phase de développement et pendant une période de 5 ans par la suite

· Exonération du précompte mobilier sur les dividendes, les remboursements de capital et les intérêts

· Un congé fiscal de cinq ans à compter de la date de la première production commerciale, après quoi le taux d’imposition des sociétés sera de 30%

Ces termes se comparent favorablement à ceux d’autres juridictions en Afrique et soulignent l’engagement du gouvernement à faciliter son développement national.

Le président-directeur général, le Dr Jonathan Forster, commente: « La signature de la convention minière marque un moment historique pour les deux parties et servira de catalyseur au développement d’une nouvelle industrie minière en République centrafricaine. Au nom de tous chez AXMIN et Aurafrique , Je voudrais remercier la Commission d’État créée pour superviser la rédaction et la négociation de la Convention sur les mines pour leur dévouement et leur diligence, ainsi que le bon déroulement du processus qui a abouti à la signature de la Convention. Le cadre fiscal et juridique étant désormais défini nous pouvons continuer à accélérer les études de faisabilité, confiants dans l’environnement de développement. « 

Les travaux se poursuivent sur les permis de Bambari, le projet aurifère Passendro étant au centre des opportunités de développement actuelles de la société. La dernière mise à jour des ressources, juillet 2005, délimitait une ressource minérale du projet Passendro comprenant une ressource indiquée de 1,072 million d’onces (13,2 Mt titrant 2,5 g / t Au) et une ressource présumée de 1,109 million d’onces (19,3 Mt titrant 1,8 g / t Au). Le programme de forage en cours se concentre à la fois sur la mise à niveau et l’extension systématiques des ressources à Passendro, ainsi que sur de nouvelles explorations dans la zone centrale et dans la zone cible adjacente de Ndassima. Les résultats d’une étude de pré-faisabilité, qui évalue les options de traitement du carbone dans la lixiviation et de la lixiviation en tas à un taux cible de 150 000 onces par an, seront annoncés sous peu. La société envisage de commencer le développement en 2007.

AXMIN est une société d’exploration minière fortement axée sur l’or dans des propriétés très prometteuses en Afrique centrale et occidentale. À la date du présent communiqué de presse, AXMIN possède 159,9 millions d’actions ordinaires en circulation (174,6 millions entièrement diluées).

Pour plus d’informations sur AXMIN, visitez notre site Web à www.axmininc.com .

Lu Pour Vous

La rédaction

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here