CENTRAFRIQUE-JUSTICE: AFFAIRE JOURNAL MÉDIAS PLUS CONTRE HAUT CONSEIL DE LA COMMUNICATION DE POUAMBI LA BÊTISE : LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF ANNULE LA DÉCISION DU HCC ET LE CONDAMNE AUX DÉPENS

0
86
CENTRAFRIQUE-JUSTICE: AFFAIRE JOURNAL MÉDIAS PLUS CONTRE HAUT CONSEIL DE LA COMMUNICATION DE POUAMBI LA BÊTISE : LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF ANNULE LA DÉCISION DU HCC ET LE CONDAMNE AUX DÉPENS
La décision est tombée dans les environs de 11 h ce mercredi 08 juin 2022 nette comme un couperet: la Décision n°12/HCC/P/RG/22 du 07 mars 2022 portant suspension de parution pour une durée de 45 jours du célèbre quotidien centrafricain privé indépendant MÉDIAS PLUS, signée des mains assassines d’un certain José Richard Pouambi de triste mémoire et sinistre renommée, est purement et simplement « ANNULÉE POUR VICE DE PROCÉDURE DISCIPLINAIRE. »
Le Tribunal Administratif condamne aussi le HCC aux dépens. « Me Jérôme Lavou qui aime jouer à l’avocat du diable du HCC à cause de sa belle-sœur Edith Isabelle Vackat, la nullissime journaliste catapultee Vice-présidente du HCC », selon les propres termes de nos sources, doit désormais se rendre compte du manque de sérieux de son client qui l’a toujours mis en difficultés, depuis les précédents procès remportés haut la main par MÉDIAS PLUS de Cyrus Emmanuel SANDY. La défense en béton du journal assurée par les 2 avocats Me Jacob SANGONE et Me Germain REMBETI, fait dorénavant peur au HCC qui est devenu la plus sordide et corrompue institution de la République depuis la présidence de Pouambi de 2014 à ce jour.
Ceci dit, le HCC est miné par la haine, la corruption, le tribalisme (le président et la vice-présidente sont tous deux des Sango de Mobaye), aidés en cela par le yakoma de l’ex Zaïre Hubert Marie Djamany, tous les trois de « grands malades », semblerait – il, qui pillent les recettes du HCC pour se soigner et prolonger leur vie. Ils en veulent à Cyrus Emmanuel SANDY pour rien et ils font perdre au HCC toute crédibilité et de l’argent, le Tribunal de Bangui ayant déjà condamné le HCC à verser au journal la somme de DEUX MILLIONS (2.000.000 ) de FCFA de dommages – intérêts. Encore faut-il rappeler qu’avant que cette décision de justice ne tombe en faveur de MÉDIAS PLUS, le HCC ne cessait de multiplier des provocations et actes manifestement illégaux. Ce matin même, son président a envoyé des policiers intercepter tous les exemplaires du journal mis en vente sur le marché, comme s’il avait remporté le procès.
Au regard de la décision du TA qui vient de tomber, il ne reste plus à Pouambi la bêtise et son équipe de corrompus et incompétents que leurs gros yeux pour pleurer devant cette nouvelle victoire judiciaire de MÉDIAS PLUS sur le HCC de la honte. La stratégie de Pouambi pour faire disparaitre des journaux de la place est connue. Il fallait commencer par le plus dur dirigé par le téméraire ancien ministre SANDY pour atteindre facilement les autres journaux déjà bien listés. Mais, avec ce nouvel échec du HCC, des gens risquent de mourir d’AVC.
Bravo à SANDY pour avoir privilégié la voie de la justice et gardé le sang froid ! Honte à Pouambi et sa bande de corrompus et incompétents !
Affaire à suivre….
Jean Paul Naïba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here