Centrafrique : ils ont réussi à tripatouiller la liste des admis à l’Ecole Inter – Etats des Douanes de la CEMAC

0
918

CEMAC/RCA: test des contrôleurs et agents ! Une liste intervient au détriment des candidats retenus

Publié le 14 Juin 2020, 16:39pm

Catégories : #Injustice

CEMAC/RCA: test des contrôleurs et agents ! Une liste intervient au détriment des candidats retenus

Ce n’est pas aujourd’hui que ces cas se répète dans bon nombre de cas en République Centrafricaine. Ce qui fait croire aux yeux du monde qu’il n’y a pas de potentialité en RCA. Ce qui est faut. Où allons-nous avec tout ceci ?

Plusieurs jeunes centrafricains qui ont reçu à leur test de contrôleurs et agents de constations n’ont plus leurs têtes sur les épaules face à la dernière liste qui leur avait été montrée. Alors que le test avait eu lieu en date du 1er Mars de l’année en cours et ce, pour le compte de l’Ecole Inter-Etat des Douanes (EIED) qui avait été délocalisée à DJIBLOHO en Guinée Équatoriale.

Les candidats Centrafricains avaient également répondu à ce rendez-vous avec un nombre de 724 dont 110 pour le compte des agents de constatations.

 

La délibération du test avait eu lieu le 11 mais 2020. Une délibération publiée par le jury de l’école depuis DJIBLOHO en Guinée Equatoriale. Ces résultats ont été publiés sur le site de l’Ecole et affichés au babillard du siège de la CEMAC à Bangui ainsi qu’à l’ancienne Ecole -Etat des Douanes de Bangui par ordre de mérite.

En plus grand paradoxe est la réalité actuelle avec une seconde liste qui sort entre les cuisses de Jupiter sur laquelle apparaissent les noms des candidats qui n’ont pas reçu le test.

Rappelons que le quota alloué à la RCA est de 23 places pour les contrôleurs et 20 places pour les agents de constatation.

Face à ce désordre monté de toute pièce, les ayants droits interpellent les autorités de la République à prendre leur responsabilité pour régler ce problème.

Le collectif des candidats admis avec les bonnes notes dont les noms sont élagués par pure injustice préconise mener des actions comme suit :

  • Une grève au cas où ils ne seront pas rétablis dans leur droit ;

Et saisir la cour de justice communautaire de NDJAMENA.

A suivre…

Source : http://lafraternite2011.over-blog.com/

Lu Pour Vous

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here