Centrafrique : »Groupe Wagner »: que va faire maintenant l’Imposteur de Bangui ?

0
180

 

Vladimir Poutine a fait un courte allocution lundi soir à la télévision russe, proposant aux combattants de Wagner de rejoindre l’armée ou de partir pour la Biélorussie. Lors de ce discours, le président Poutine dit avoir donné l’ordre « d’éviter une effusion de sang » que voulaient selon lui l’Ukraine et les Occidentaux lors de la rébellion avortée du groupe paramilitaire Wagner, remerciant les Russes pour leur « patriotisme » et leur unité.« Je vous remercie (les Russes) pour votre résilience, votre unité et votre patriotisme.
Cette solidarité citoyenne a montré que tout chantage (…) est voué à l’échec », a-t-il affirmé. « Dès le début des événements, des mesures ont été prises sur mes instructions directes afin d’éviter une grande effusion de sang », a déclaré M. Poutine lors d’une allocution télévisée, jugeant que l’Occident, l’Ukraine voulaient « une telle issue fratricide ».

Il a ensuite proposé aux combattants de Wagner de rejoindre l’armée régulière russe, ou de « rentrer dans leurs familles » ou de partir pour la Biélorussie. Il a également remercié « les soldats et les combattants de Wagner qui ont pris la bonne décision d’arrêter ».

Le dirigeant russe en a profité pour remercier les responsables de la sécurité de l’Etat pour leur travail lors de la rébellion e du groupe Wagner. « Je vous ai réunis pour vous remercier du travail accompli pendant ces quelques jours et pour discuter de la situation », a déclaré M. Poutine lors de cette réunion qui s’est tenue en présence du ministre de la Défense Sergueï Choïgou mais en l’absence du chef d’état-major Valéri Guerassimov, les deux ennemis déclarés du chef de Wagner, Evguéni Prigojine.

Le président bélarusse Alexandre Loukachenko va aussi « très bientôt » prononcer une allocution, deux jours après la rébellion avortée du groupe paramilitaire Wagner, a annoncé une chaîne Telegram proche du dirigeant. « Beaucoup de questions, d’insinuations, de versions et de suppositions… Le (président) dira tout, répondra à tout. Très bientôt! », a indiqué la chaîne Telegram proche de la présidence bélarusse.

Quelques heures plus tôt, le chef de la milice Wagner, Evgueni Prigojine, a expliqué dans un message sonore publié sur le réseau Telegram que l’objectif de sa marche vers Moscou n’était pas de renverser le pouvoir russe mais de “ne pas permettre la destruction du groupe Wagner” et son absorption par l’armée régulière. De son côté, Vladimir Poutine a pris la parole à la télévision russe et déclaré que « dans tous les cas, la rébellion armée aurait été maîtrisée ».

Source : BFMTV

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici