Centrafrique/Gouvernement Ngrébada : Touadéra, Ngrébada et leurs amis russes à la manœuvre pour boycotter la rencontre d’Addis – Abéba

0
296

CENTRAFRIQUE/GOUVERNEMENT NGRÉBADA : SOUTENUS PAR LA RUSSIE, TOUADÉRA ET NGRÉBADA SE DÉMÈNENT POUR BOYCOTTER ADDIS-ABEBA

KAGA-BANDORO, N’DÉLÉ, BRIA, BIRAO (SYNTHÈSE, 12 mars 2019 – 00:50)

Sans plus de succès, aux lendemains des appels téléphoniques infructueux de Faustin Archange Touadera à certains chefs de Groupes Armés, son Premier ministre ne se décourage pas pour en faire le service après-vente. Contesté par la majorité des acteurs de la Crise politico-sécuritaire, Ngrebada Firmin multiplie les erreurs pour concentrer sur lui, une bonne dose du rejet du Gouvernement décrété le 03 mars dernier par Faustin Archange Touadéra.

Outre les propositions de nominations dans les cabinets de la Primature Centrafrique et de la #Présidence, en plus celles agitées à différentes directions de cabinet ministériel, le Premier ministre Ngrébada Firmin a franchi une autre limite en faisant miroiter des possibilités de nominations à des postes diplomatiques dans les consulats et ambassades de la #RCA, sans en préciser ni les profils ni les pays d’accueil. Toujours sans plus de succès.

Alors que les Groupes Armés ont confirmé leur participation à Addis-Abeba, pour la réunion d’évaluation de l’Accord de Khartoum, prévue le 18 mars 2019, l’argumentaire du Premier ministre est le même que celui du président de la République, chef de l’État: « que les Groupes Armés ne partent pas à Addis-Abeba pour rien. Chez nous, dans l’intérêt national, pour la paix et la réconciliation, ensemble, nous trouverons des solutions à nos problèmes, en responsables que nous sommes ».

Peine perdue, les responsables des Groupes Armés contactés par le Premier ministre lui opposèrent toujours un refus catégorique.

C’est alors que l’Homme-lige des Russes en République Centrafricaine crut un instant sortir de sa boîte à malices, son offre du siècle : « l’ambassadeur de la Fédération de Russie que j’ai reçu, à mon cabinet, nous offre une rencontre en Russie, aux frais de ce pays frère, pour nous permettre d’aplanir nos divergences et poursuivre en toute confiance l’application de l’Accord Politique de Paix et de Réconciliation, que nous avons si bien conclu à Khartoum, sans les partis politiques qui veulent maintenant s’en accaparer ».

Pas de chance pour le négociateur de Khartoum. Pas du tout alléchés, ses interlocuteurs lui opposèrent toujours et encore un refus catégorique. Pour eux, ce sera Addis-Abeba ou rien.
Très agacé par ces pressions du Premier ministre, le Général #Zakaria_Damane, de son fief de la Vakaga, ordonna à ses hommes de la région de #Ouadda de faire savoir aux #Russes (#WAGNER) y installés de quitter la région, toutes affaires cessantes. En leur rappelant que ce fut avec son aval, en entente avec le président Faustin Archange Touadera, que ces Russes s’y trouvent.

Notons que dans la Vakaga, en une semaine ce serait le deuxième incident opposant les Groupes Armés aux Russes. Le premier était causé par le refoulement à #Amdafock, vers le Soudan, d’une colonne de véhicules Russes, en provenance de Port-Soudan, par le Général Abdoulaye Hissène, alors qu’il s’y trouvait. Ce convoi Russe venant de Port-Soudan, selon les documents présentés, et ayant transité par la base WAGNER de la région de Khartoum (state) tenta vainement d’entrer en territoire Centrafricain, malgré la présence d’un contingent FACA (Force Armee Centrafricaine). N’eut été l’intervention des autorités Soudanaises, les Russes auraient été retenus sur instruction, à ses hommes, d’Abdoulaye #Hissène présent à #Amdfock, depuis des semaines.

A suivre…
___________

Henri Grothe, (Facebook), 4 mars, 10:54 ·
CENTRAFRIQUE/SÉCURITÉ: SÉRIEUX INCIDENT A LA FRONTIÈRE CENTRAFRICANO-SOUDANAISE, CE WEEK-END

#Birao ( Vakaga, 04 mars 2019). D’Amdafock, l’information du week-end, selon laquelle Abdoulaye Hissène a bloqué et refoulé vers le Soudan, avec ses hommes, un convoi Russe.à la frontière Centrafricano-Soudanaise, est avérée.

Ce convoi Russe venant de Port-Soudan, selon les documents présentés, et ayant transité par la base WAGNER de la région de Khartoum (state) tenta vainement d’entrer en territoire Centrafricain, malgré la présence d’un contingent FACA (Force Armee Centrafricaine). N’eut été l’intervention des autorités Soudanaises, les Russes auraient été retenus sur instruction, à ses hommes, d’Abdoulaye #Hissène présent à #Amdfock, depuis des semaines.

Pour rappel, il y a dix mois, << le lundi 7 mai 2018, un convoi composé de 18 véhicules avec des Russes étaient en Centrafrique en provenance d’Amdafock.

Après discussion au check point du contingent Zambien de la MINUSCA, à l’entrée de Birao, ce convoi, escorté par le Mouvement du FPRC avait pris la direction du site d’exploration pétrolière de Golongosso, Bamingui-Bangoran, Central African Republic à #Gasky, là où étaient jusqu’alors les Chinois >>
Par ces temps d’incertitudes, il apparaît que le Mouvement du FPRC voudrait de se faire piéger par l’arrivée de mercenaires de WAGNER, dans leurs zones, sous tout autre prétexte.

A suivre…

Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here