Centrafrique : « Gestion de la transhumance »: le Proconsul rwandais Mme Valentine Rugwabiza dicte à ses édiles les recommandations issues de la conférence nationale de haut niveau !

0
16
15 mai2024

LA CHEF DE LA MINUSCA S’ENGAGE À SOUTENIR LES RECOMMANDATIONS DE LA CONFÉRENCE NATIONALE DE HAUT NIVEAU SUR LA TRANSHUMANCE

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RCA et Cheffe de la MINUSCA, Valentine Rugwabiza, se dit engagée à soutenir la mise en œuvre les recommandations issues de la conférence nationale de haut niveau sur la transhumance apaisée et prospère tenue lundi 13 mai à Bangui, sous le haut patronage du Président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadéra.

La Représentante Spéciale a fait cette annonce le 14 mai lors d’une rencontre avec les préfets, sous-préfets, sultans-maires et des maires des communes d’élevage du pays, en faisant part de son « engagement dans la mise en œuvre effective des recommandations de la rencontre dans leurs préfectures, communes et localités respectives, y compris par le soutien aux comités de prévention de conflit liés à la transhumance », a déclaré le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, citant la Représentante spéciale.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire de la Mission, le porte-parole a indiqué que les recommandations formulées portent sur le cadre légal et institutionnel de la transhumance, l’infrastructure agropastorale, la prévention et gestion des conflits, la sécurisation et les dialogues transfrontaliers. Relativement à la question transfrontalière, le porte-parole a cité le Président de la République qui a affirmé dans son allocution que « l’initiative conjointe du Gouvernement et de la MINUSCA, pour la tenue des présentes assises nationales et de haut niveau » constitue « l’expression renouvelée de la ferme volonté du Gouvernement d’aller au bout de la mise en œuvre intégrale de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation », lequel accord « encourage en outre le Gouvernement à réactiver les commissions bilatérales mixtes avec les Etats de la région et devant traiter des préoccupations transnationales, y compris la bonne gestion de la transhumance pour en faire une activité sécurisée et pacifiée ».

Le porte-parole a également indiqué que le Président de la République a félicité la Cheffe de la MINUSCA « pour son implication sans réserve et pour l’appui de son organisation à la tenue de cette conférence », tandis que le Premier ministre Felix Moloua a salué « la MINUSCA pour l’accompagnement du Gouvernement de façon multiforme pour l’organisation et la tenue de ladite conférence et en particulier la Représentante Spéciale pour l’intérêt à cette problématique ».

Durant la conférence nationale de haut niveau, la Représentante spéciale a souligné l’adoption par le Gouvernement centrafricain d’une vision politique qui entend faire de l’élevage « un facteur de cohésion nationale contribuant à l’autosuffisance alimentaire et au développement du commerce intra régional », tout en rappelant les nombreuses actions de la MINUSCA en soutien à une transhumance apaisée, notamment la protection des civils dans les zones de transhumance, en soutien aux Forces de Défense et de Sécurité centrafricaines, et l’appui technique et financier aux Comités de mise en œuvre préfectoraux qui (CMOP), ainsi que les initiatives des Nations Unies.

En rencontrant les préfets, sous-préfets, sultans-maires et maires des communes d’élevage du pays, le 14 mai, la Représentante spéciale a également évoqué le partenariat avec la Mission et les agences des Nations Unies en RCA, en affirmant que « la MINUSCA et les Nations Unies ne peuvent mener leurs actions en RCA sans la coopération avec les autorités nationales et préfectorales ».

De leur côté, les préfets, sous-préfets, sultans-maires et maires des communes d’élevage ont salué l’action de la MINUSCA dans leurs respectives localités ainsi que le leadership de la Représentante spéciale. Cette dernière a fait part de sa volonté de « continuer et poursuivre cette coopération » avec ces autorités, a conclu le porte-parole.

La Minusca

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici