Centrafrique : et Touadéra et Sarandji vont créer leur parti politique

0
53

Les Partis politiques ont pour objectif premier la conquête et l’exercice du pouvoir de l’État afin de mettre en œuvre la politique qu’ils ont annoncée dans leurs projets de société conçus en principe pour l’intérêt du Pays et de son peuple.

Le projet de société qu’un parti politique soumet préalablement à l’appréciation du peuple qui doit le porter au pouvoir, reste le meilleur indicateur qui pourra permettre au peuple de juger de sa crédibilité, de son sérieux ou de sa responsabilité, selon qu’il respecte ou pas son engagement une fois aux responsabilités.

Malheureusement en République Centrafricaine, les opportunistes et parvenus politiques profitent souvent de leur arrivée au pouvoir, pour utiliser les colossaux moyens de l’État au service de la création d’un parti politique ce, non pas pour garantir au Pays et au peuple un devenir meilleur, mais et surtout pour se maintenir au pouvoir afin de défendre leurs intérêts personnels, familiaux, et amicaux ainsi que leurs biens meubles et immeubles généralement mal acquis.

C’est ce à quoi s’attèlent ces derniers temps Faustin Archange Touadera, son irremplaçable Premier Ministre et ami de longue date Simplice Mathieu Sarandji et les leurs. Comme les Centrafricains peuvent le constater avec les documents signés du véritable patron de leur régime, Simplice Mathieu Sarandji, qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux, dans lesquels nous découvrons que certaines responsabilités dans leur organisation sont confiées à des délinquants notoires.

QUELQUE SOIT LA TAILLE D’UNE MANIPULATION POLITIQUE, ELLE NE PEUT RÉSISTER À LA VOLONTÉ DU PEUPLE DE LA STOPPER.

Fred Edgard Gassia Mon Engagement Pour Le Centrafrique

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here