Centrafrique : et la CBCA devient BGFI BANK Centrafrique sous la gouvernance de Hervé Kogboma !

0
132

 

Comme nous l’avons annoncé dans notre article intitulé « Centrafrique : « CBCA » : BGFI BANK rachète aujourd’hui 71% des parts d’actions de l’Etat » publié le 17 septembre 2021, le ministre des finances et du budget Hervé Ndoba et le président directeur général de la Banque Gabonaise et Française Internationale (BGFI) ont effectivement signé ce jour – là une convention de rachat des parts d’actions détenues par l’Etat centrafricain au sein de la Commercial Bank Centrafrique (CBCA). Cette cérémonie s’est déroulée au ministère des finances et du budget et a pour objet de donner l’opportunité à cette institution bancaire sous – régionale de se positionner dans le secteur bancaire centrafricain.

Mais contrairement à 71% des parts d’actions devant être cédées, c’est finalement 34% du capital qui a été racheté par BGFI BANK. C’est ce qui a été révélé par M. Henri – Claude Oyima, en ces termes : « L’Etat qui détenait plus de 80% du capital a cédé 34% du capital à BGFI Bank. Cette banque devient la 12ème filiale du groupe et va donc être gérée et organisée selon les principes, les couleurs de notre groupe ».  Dans la foulée, cette convention d’acquisition partielle des actions de l’Etat dans le capital de la CBCA scelle la disparition de cette banque, au profit de BGFI Bank Centrafrique.

Un partenariat qui a pour objectif majeur de renforcer la capacité opérationnelle de cette dernière afin que celle-ci joue un rôle dans l’accompagnement des entreprises et des opérateurs économiques en Centrafrique.  En effet, soucieux d’apporter sa contribution au développement de la Centrafrique, CBCA a sollicité, à travers son directeur général Hervé Kogboma, l’expertise du groupe BGFI Bank afin de devenir  « la première banque qui accompagnera toutes les entreprises et les opérateurs économiques dans le cadre du financement pour le développement économique de la République centrafricaine ».

Au sortir de l’audience du 16 août que Faustin Archange Touadéra a accordée à Henri-Claude Oyima, il a été question de la présentation du partenariat stratégique que BGFI Bank vient d’établir avec Commercial Bank Centrafrique (CBCA). Lequel consiste en une assistance technique pour cette ancienne filiale du groupe Fotso que l’État centrafricain a réussi à restructurer. Mais le patron du groupe bancaire panafricain a fini par dévoiler la véritable raison de son entrevue avec le président centrafricain. « Nous réaffirmons notre volonté d’accompagner fortement la CBCA qui n’est plus orpheline, mais une banque qui va désormais rentrer dans un groupe international implanté dans 11 pays… », a lancé Henri-Claude Oyima, accompagné pour la circonstance de Hervé Kogboma Yogo, le directeur général de CBCA, devant les caméras de la télévision publique.

Si le patron gabonais n’a donné à cette occasion aucune indication sur le pourcentage qui l’intéresse, il a tenu néanmoins à préciser ce qui suit : « Il va sans dire que notre entrée dans le capital fera de nous l’actionnaire de référence.» Avec ce nouveau coup, le groupe BGFIBank -dont le bilan total s’élevait à 3517 milliards de F CFA (5,36 milliards d’euros, soit une hausse de 12 %) en 2020, pour un bénéfice de 44 milliards de F CFA (+114 %) et un produit net bancaire de 197 milliards de F CFA – poursuit son expansion au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) où seul le Tchad lui résiste encore. De ce fait, il est incontestable que le rachat de la CBCA redonnerait ainsi, un nouvel élan à la BGFI BANK Centrafrique, car le groupe BGFIBank a décidé de revoir à la hausse le capital social à 10 milliards de FCFA, conformément aux dispositions de la Commission Bancaire d’Afrique Centrale (COBAC) aux fins de la positionner parmi les plus dynamiques de la sous-région.

Cette action s’inscrit dans le cadre du cinquième pilier de son projet nouveau d’entreprise « Dynamique 2025 » portant sur le développement du groupe. « Cela implique que nous ferons des acquisitions si des opportunités se présentent ou nous essaierons de fonder des banques à partir de rien », assure Henri-Claude Oyima. Dans cette dynamique, la nouvelle BGFI BANK Centrafrique pourra participer pleinement au financement de l’économie centrafricaine par la participation des établissements d’épargne et de crédit sous homologation de la COBAC. Une belle opportunité, donc, pour les milieux d’affaires centrafricains, les opérateurs économiques et les fournisseurs de l’Etat dont les projets pourront bénéficier des appuis financiers du Groupe BGFI Bank, première banque de la sous-région avec un chiffre d’affaires de plus de 3.000 milliards de FCFA en 2020 (5,3 milliards de dollars).

Rappelons que la gabonaise Bgfibank a été désignée meilleure banque d’Afrique centrale à l’édition 2020 des Trophées African Banker qui a eu lieu le 26 août en mode virtuelle. C’était en marge des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD). Ce prix, selon le comité d’organisation, est décerné à la banque gabonaise pour avoir excellé dans le secteur bancaire de sa région en atteignant de nouveaux clients, en proposant de nouveaux services, en intégrant les personnes non bancarisées dans l’espace bancaire, en utilisant les nouvelles technologies et en contribuant à un secteur financier plus fort. Considéré comme le premier groupe financier de la zone Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), BgfiBank  est le leader sur son marché domestique au Gabon, ainsi qu’en République du Congo. Présent actuellement dans 11 pays et fort de 20 sociétés, le Groupe BgfiBank est devenu au fil du temps un groupe financier international multi-métiers : banque commerciale ; banque d’investissement ; services financiers spécialisés et assurance.

C’est dire combien républicain, patriotique et salutaire doit être apprécié le partenariat conclu entre le Groupe BGFI BANK et le ministère des finances et du budget. Après avoir doté la CBCA d’un immeuble moderne et digne de ce nom, le désormais nouveau directeur général de la BGFI BANK Centrafrique Hervé Kogboma vient de la précipiter dans le cercle des banques de référence dans la sous – région, en Afrique et dans le monde.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here