Centrafrique : « Elections locales »: seulement 640.000 dollars sur les 14,8 millions de dollars nécessaires à leur organisation !

0
127

 

Processus électoral

17. Le 14 février, le Premier Ministre, le Président de l’Autorité nationale des
élections et la Représentante spéciale ont signé le plan intégré de sécurisation des
élections locales. Le Premier Ministre s’est félicité de l’adaptation du plan en fonction
de l’évolution des conditions de sécurité et a déclaré que le Gouvernement
s’attacherait à l’appliquer.
18. En février et en mars, la Représentante spéciale a eu des entretiens distincts avec
des dirigeantes politiques centrafricaines afin de recenser les obstacles à leur
participation égale, véritable et sûre aux élections locales. Le 27 mars, elle s ’est
concertée avec l’Assemblée nationale et a prôné l’inclusion de dispositions relatives
à des quotas dans le code électoral révisé.
19. Des contraintes financières persistantes ont entravé les préparatifs du premier
tour des élections locales qui devait se tenir, à l’origine, le 16 juillet. Le 11 avril,
l’Autorité nationale des élections a suspendu la prestation de serment des membres
élus de ses sections locales, faute de financement. Le Gouvernement et le Programme
des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont continué de chercher à
mobiliser des ressources. Au 1er juin, 640 000 dollars sur les 14,8 millions de dollars
nécessaires pour ces élections étaient disponibles dans le panier de fonds géré par le
PNUD. Le 31 mai, l’Autorité nationale des élections a annoncé qu’elle suspendait à
titre provisoire les préparatifs des élections locales pour se consacrer au référendum
constitutionnel. Le 1er juin, le Président de l’Autorité nationale des élections a
annoncé que les préparatifs des élections locales reprendraient en septembre.

Source : Rapport du SG du 15 juin 2023

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici