Centrafrique : Dondra et sa maîtresse Tatiana Yangoupandé cités dans une affaire de détournements annuels de 400 millions de Fcfa

0
171
Scandale au ministère des finances : l’ancien ministre Henri Marie Dondra et sa maîtresse Tatiana Yangoupandé visés par une affaire de détournement annuel de 400 millions de FCFA
Ah oui ! Vous pouvez vous en douter, mais pas jusqu’à s’enivrer devant ce qui se passe au pays de nulle part ailleurs. Un pays où les gouvernants censés servir servilement les gouvernés se payent le luxe de se servir, toute honte bue, sans être inquiétés par notre dame justice. Euh !
La vacherie de la finance-gate de mister Dondra et sa maitresse madame Tatiana Yangoupandé en est une illustration dans un océan des pratiques scandaleuses érigées en mode de gestion de la chose publique de notre patrie. Une sorte de véritable détournement en bande organisée au bout de laquelle tapis dans l’ombre d’autres complices qui seront bientôt plus tard convoqués devant les juridictions compétentes pour répondre de leurs malveillants actes.
Ainsi, pour éviter tout brouillard de nuage de soupçon sur son passage au département des finances et du budget, le très prudent et l’incorruptible mister Hervé Ndoba à qui le président de la République Touadéra a confié la clé de notre trésor public s’est attelé à faire un état des lieux laissé par son prédécesseur sieur Henri Marie Dondra. Il s’est avéré que la courageuse initiative du ministre Hervé Ndoba a porté ses fruits : plusieurs centaines des milliards de francs CFA seraient en pleine balade dans les paradis fiscaux.
Notre rédaction a pu accéder à quelques bribes d’informations que nous vous ferons le plaisir de les éplucher dans une série de publications jusqu’à épuisement de stock.
En attendant voici substantiellement comment l’ancien ministre des finances et du budget, monsieur Henri Marie Dondra sort de l’argent au trésor public en complicité avec sa maitresse dame Tatiana Yangoupandé.
Des sources bien introduites laissent croire que sieur Henri Marie Dondra ministre alors, par quelle alchimie nomme sa maîtresse qui faisait pour ne pas dire du tourisme visionnaire en Europe et Amérique ( Canada), Tatiana Yangoupandé comme Chargée de mission en matière d’innovation numérique et du suivi et évaluation de projets audit ministère des Finances en 2018. Poste créé occasionnellement pour installer cette jeune femme de quarantaine.
Nos sources indiquent que le ministre Henri Marie Dondra a instruit à ses collaborateurs de mettre à la disposition de sa maîtresse, la chargée de mission, une ligne de dépense pour sa mission. Ce qui explique justement le virement des 400 millions de FCFA annuellement à dame Tatiana Yangoupandé.
Certains experts ayant requis l’anonymat nous ont lâché à la figure que les fonds alloués à cette femme n’ont jamais été utilisés à des fins escomptées jusqu’à concurrence du montant . Pour être franc, sur les 400 millions de FCFA crédités, difficilement 50 millions ont été utilisés. Grave encore, le ministre Henri Marie Dondra et sa copine Tatiana Yangoupandé s’organisent souvent d’introduire dans les rubriques du collectif budgétaire la somme de 300 millions de FCFA supplémentaires (…). Ce qui donne un montant global de 700 millions de FCFA annuellement que les deux sulfureuses personnalités avec leurs complices se coulent la douce sur le dos du trésor public.
C’est connu de tous les fonctionnaires du ministère des finances et du budget avec ses services connexes. Mais, personne ne s’est levée pour les dénoncer. Alors qu’il fallu que l’actuel ministre des finances et du budget monsieur Hervé Ndoba joue au Robbins de Bois pour que cela se sache par d’autres institutions républicaines notamment présidence de la République, l’assemblée nationale, haute autorité de la bonne gouvernance, la cour des comptes. Zut !
Comme si cela ne suffisait pas, une fois bombardé à la Primature, monsieur Henri Marie Dondra fait appelle de nouveau à sa complice Tatiana Yangoupandé en la nommant ministre conseillère en matière de la Digitalisation courant mois de septembre 2021. Les deux ont tenté de tirer le drap de leur côté en instruisant le ministre des finances et du budget, monsieur Hervé Ndoba de leur transférer la fantomatique ligne de 400 millions alloués au chargé de mission en matière d’innovation numérique et du suivi-évaluation de projets du ministère des Finances.
Le patron dudit ministère, Hervé Ndoba dit niet. Et, le premier ministre Henri Marie Dondra et sa maîtresse ne veulent pas entendre de cette oreille. Ils tentent de monter les enchères. Mais, le président Touadera aurait tranché en faveur du premier en ces termes :  » (…). Donc, maintenant les lignes budgétaires suivent leurs gestionnaires partout où ils sont affectés ? ». Bein ! Ça fait rire hein !
Voilà c’est de cette manière que l’ancien premier ministre Henri Marie Dondra gérait les fonds de notre trésor public. Eh !
Aujourd’hui, il se trouve député de la nation, sans être inquiété par une enquête parlementaire ou gouvernementale pour tirer au clair la situation de sa gestion si elle était opaque ou clean ! Voyons !
Est-ce de cette manière que nous allons relever notre pays de sa situation léthargique ?
Est-ce de cette façon que la patrie doit saluer l’effort consenti par son successeur Hervé Ndoba qui a soulevé le lièvre ? Ou bien !
That is the question ! Affaire à suivre !
Le Quotidien de Bangui

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here