Centrafrique : Dondra est un Catilina pour Touadéra et tous les siens suite à la réunion secrète tenue à Cattin

0
246

« Rappelle enfin avec moi l’avant-dernière nuit à ta mémoire ; tu comprendras alors que je veille avec plus d’ardeur pour le salut de la république que toi pour sa perte. Je dis que l’avant-dernière nuit tu te rendis au quartier des fourbisseurs  (je ne cacherai rien), dans la maison de M. Léca, où se réunirent en grand nombre les complices de ta criminelle fureur. Oses-tu le nier ? Tu te tais ! Je te convaincrai, si tu le nies. Car je vois ici dans le sénat quelques-uns de ceux qui se trouvaient avec toi .

0 dieux immortels ! Où sommes-nous ? quelle république est la nôtre ? dans quelle ville vivons-nous ? Ici, ici même, au milieu de nous, pères conscrits, dans ce conseil le plus auguste et le plus imposant de l’univers, il y a des hommes qui conspirent ma perte, celle de nous tous, la ruine de Rome, celle du monde entier. Moi, consul, je les vois, et je prends leur avis sur les intérêts de l’Etat ! J’aurais dû les faire tomber sous le fer, et ma voix même les épargne encore ! Tu as donc été chez Laeca cette nuit-là, Catilina ; tu as fait à tes complices le partage de l’Italie  ; tu as assigné les lieux où chacun devait se rendre ; tu as choisi ceux que tu laisserais à Rome, ceux que tu emmènerais avec toi ; tu as désigné les quartiers de la ville où l’on devait allumer l’incendie  ; tu as donné l’assurance que tu allais partir bientôt ; tu as dit que si tu tardais quelques moments encore, c’était parce que je vivais. Il s’est trouvé deux chevaliers romains pour te délivrer de cette inquiétude, et te promettre que, cette nuit-là même, un peu avant le jour, ils viendraient me tuer dans mon lit.

A peine étiez-vous séparés, que j’ai tout connu. J’ai fait protéger et défendre ma maison par une garde plus nombreuse, et j’en ai fermé l’entrée à ceux que tu avais envoyés le matin pour me saluer ; c’étaient ceux-là mêmes que j’avais nommés d’avance à plusieurs citoyens de la plus haute distinction et dont j’avais annoncé la visite pour ce moment ».

Source : la Première Catilinaire de Cicéron

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here