Centrafrique : DEMENTI DU PARTI ARECA AUX  ELUCUBRATIONS D’UN AVENTURIER POLITIQUE

0
304
 Il est des compatriotes qui ternissent l image de la diaspora et au delà de la classe politique qui leur prête parfois le flanc par des agissements inconsidérés qui n honorent pas notre pays. Pour preuve voici la lettre de démission de cette personne du parti ARECA suivie par la réponse du Président.  On lui souhaite de poser définitivement ses valises pour ne pas errer ailleurs a nouveau afin d accomplir ce que ce jeune parti ARECA plein de talents et projets a refusé lui accorder.  Le Président d ARECA présentera une grande conférence sur l entrepreunariat des jeunes à l université lundi prochain.  Un site qui verra le jour dans moins d une semaine présentera la vision d ARECA de la société centrafricaine et les grands projets qu il envisage pour le pays.  ARECA ne verse pas dans la politique politicienne qui a causé beaucoup de tors a notre pays.
[25/07 à 01:36] Célestin Balalou: M. le Président de l’ARECA,
Par la présente, je soussigné M. Guy Aimé NZAWAGBOSSA, Directeur communication/Porte-parole du parti ARECA, viens porter à ta connaissance de la décision mûrement réfléchie que j’ai prise de me retirer du parti ARECA à partir de la réception de ce mail.
J’estime que notre long et riche compagnonnage politique suivant les vicissitudes de la vie  est arrivé à son terme.
La douleur inhérente à toute séparation me tenaille, mais il me faut faire avec. L’animation du jeu politique est ponctuée de ruptures et de retrouvailles suivant les circonstances de l’heure et des enjeux qui se posent et s’imposent.
Etant donné que nous avons tous des ambitions de participer pleinement au développement de notre cher pays, j’espère qu’on se reverrait dans des  occasions, chacun dans son terroir respectif pour débattre sur notre pays un jour.
N.B: De mon coté, cette décision n’a rien à voir avec notre lien amical ou familial qui reste intact.
Bonne chance à toi.
Bien cordialement.
Guy Aime NZAWAGBOSSA
[25/07 à 01:36] Célestin Balalou: Bonjour Guy Aimé.  Je viens de prendre connaissance de ton message m annonçant ta démission en tant que Directeur de communication du parti ARECA. J en prends acte. Ce n’est qu’une demi surprise pour moi vu qu il devenait de plus en plus  difficile de concilier nos vues sur des décisions pour un poste aussi stratégique que celui ci. Travailler dans ces conditions ne pouvait que nuire au parti.  Dans ma conception des choses un porte-parole de surcroît Directeur de communication est la vitrine du parti en relayant a l extérieur ce qui peut engager le parti et à travers le Président.  Nous n avons pas la même stratégie, j en conviens surtout pour un jeune parti qui cherche ses marques et peut faire l objet de manipulation ou de déstabilisation.   Je respecte ta décision, mais nous devons surtout éviter à donner de mauvaises informations à ceux censés nous rapprocher même s ils n y arrivent pas tout en préservant nos liens familiaux et amicaux.  Il y a lieu de situer le parti si ta démission entraîne ipso facto un départ définitif et de ce fait, la renonciation à représenter le parti  aux élections législatives dans le 6e arrondissement de Bangui ? Il t appartient de prendre cette décision pour un meilleur éclairage de tous. Bon dimanche à toi et toute ta famille.  Cordialement Bertrand Kemba
Lu Pour Vous
La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here