Centrafrique : Déclaration du président de l’UFDO Aurélin Simplice Kongblet – Zingas à l’occasion de la rentrée des petits partis politiques de la plateforme dénommée « Bê – Oko »

0
91

 

 

DECLARATION DU PRESIDENT DE L’UNION DES FORCES DEMOCRATIQUES DE L’OPPOSITION (UFDO) Aurélien Simplice KONGBELET-ZINGAS
A L’OCCASION DE LA RENTREE POLITIQUE DE LA PLATEFORME BE-OKO

Lue par Gilbert KOGRENGBO
Secrétaire Administratif Commun

Bangui, 17 mai 2024

Excellence, Monsieur le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat ;
Très Honorable, Monsieur Simplice Mathieu SARANDJI, Président de l’Assemblée Nationale ;
Monsieur Félix MOLOUA, Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Chefs de Mission Diplomatique accrédités en République Centrafricaine ;
Honorable Timoléon MBAIKOUA, Président en exercice de la plate-forme BE OKO ;
Honorables Députés ;
Monsieur le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Bangui ;
Mesdames et Messieurs les Leaders des Partis politiques, chers collègues ;
Messieurs les Responsables des plateformes des confessions religieuses ;
Mesdames et Messieurs les Responsables des Centrales Syndicales et des Organisations de la Société Civile ;
Distingués invités en vos rangs et grades, tout protocole observé ;
Mesdames et Messieurs ;
Monsieur le Président de la Plate-forme Bè-Oko, très cher ami,
Je voudrais tout d’abord vous adresser mes très vives et sincères félicitations pour l’organisation de la rentrée politique de la plateforme Bè-Oko qui constitue un événement majeur dans la vie de toute organisation politique. L’organisation de cette rentrée politique à une période judicieusement choisie, place, sans aucun doute, votre plateforme en ordre de bataille pour les prochaines élections locales.
L’invitation de l’Union des Forces Démocratiques de l’Opposition en abrégé UFDO, plateforme de l’opposition démocratique par la vôtre qui est membre de la majorité présidentielle, un allier objectif du Mouvement Cœurs Unis (MCU) et qui apporte un soutien sans faille à la politique de Son Excellence, le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat constitue une première du genre et confirme encore l’ancrage de l’UFDO dans le paysage politique national.
Honorable Président de la plateforme Bè-Oko, en invitant l’UFDO à votre rentrée politique, vous venez d’inaugurer une nouvelle ère, un nouveau créneau de dialogue qui doit désormais être promu pour maintenir la cohésion nationale en anticipant sur d’éventuelles dissentions. En initiant cette possibilité de dialogue permanent entre nos entités dont la nature est de s’opposer, vous jetez les bases d’une paix durable dans notre pays. Vous témoignez là également de votre esprit de tolérance qui devrait encourager l’opposition en général à prendre toute sa place dans un espace politique apaisé tel que défini dans la Constitution du 30 août 2024 et jouer pleinement son rôle dans le jeu démocratique.
Monsieur le Président de la Plate-forme Bè-Oko, très cher ami,
L’Union des Forces Démocratiques de l’Opposition (UFDO), regroupant les Partis KELEMBA/PDS, MLPC courant originel, PUR, P.N.C.N, U.D.E.C.A, C.D.R.C, et certaines personnalités politiques indépendantes que je représente ici, voudraient exprimer à travers moi leur très sincères remerciements. L’UFDO, ne pourrait que se réjouir du grand honneur qui lui est fait en l’invitant pour la première fois à participer à ce grand événement démocratique et pour y prendre la parole.
Les leaders de l’UFDO voudraient vous témoigner pour cela toute leur reconnaissance.
Honorable Président de la plate-forme Bè-Oko,
Les plateformes politiques se crééent souvent à l’occasion d’événements imprévisibles et particuliers à la croisée des chemins.
En ce qui concerne l’UFDO, c’est suite à la dernière crise post-électorale lorsque l’opposition présentait une posture de plus en plus radicale, rejetant même le dialogue républicain destiné à rassembler les centrafricains autour de l’essentiel que la plateforme a été constituée pour sauver l’essentiel qui était menacé. C’est-à-dire la cohésion sociale et l’unité nationale.
Ainsi, nous ne cesserons jamais de le répéter, l’UFDO a été créé pour faire la politique autrement en privilégiant toujours l’intérêt supérieur de la nation.
Cela exige de montrer en toute circonstance notre attachement à la démocratie comme étant le meilleur des systèmes de gouvernance qui favorise les conditions optimales de développement durable du pays qui permette à chaque citoyen de s’épanouir et au peuple de prendre sa propre destinée en main et de choisir son propre modèle de développement. C’est le lieu ici, j’ouvre une parenthèse « d’exprimer une fois de plus nos vifs remerciements à Son Excellence, le Professeur Faustin Archange TOUADERA d’avoir donné les moyens au peuple en organisant le référendum qui a permis d’adopter la Constitution du 30 août 2023 consacrant la septième République. Cette Constitution a créé effectivement les conditions pour le peuple de prendre sa propre destinée en main notamment la possibilité de consultations par référendum et par l’organisation des élections locales » je ferme la parenthèse.
C’est dans ce contexte que l’UFDO avait annoncé solennellement sa participation aux prochaines élections municipales et régionales.
Honorable Président de la Plateforme Bè-Oko,
La plateforme Bè-Oko a été créée, il y a environ huit ans et a cumulé beaucoup d’expériences en termes de gestion des ambitions personnelles, des égos ainsi que des velléités de récupération ou de sabordage.
L’UFDO espère pouvoir bénéficier de l’expérience de votre plateforme pour maîtriser les différentes velléités.
C’est le lieu pour moi, en attendant, de rappeler d’ores et déjà, Honorable Président de la Plateforme Bè-Oko, ici, haut et fort, du haut de cette tribune en tant que Président en exercice de l’UFDO que toute tentative de sabordage par des partis Singletons, c’est à dire constitués chacun d’un seul militant, téléguidés par des TALIMBI (sous-marins) ne sauraient prospérer car la résultante de leur force est nulle.
Pour ceux qui s’impatientent et qui s’agitent, et qui croient que leur participation à une quelconque plateforme, constitue une voie de promotion ou d’ascension sociale rapide, nous leur disons qu’ils se trompent car l’UFDO n’a pas été créé à cette fin et par ailleurs n’entretient aucune relation de ce genre avec la majorité présidentielle et n’a signé aucun Accord de gouvernement avec la majorité présidentielle pour prétendre à des nominations systématiques aux postes de responsabilités.
Il est bon de rappeler également que le privilège des nominations aux postes de responsabilités relève exclusivement du pouvoir discrétionnaire de Son Excellence, Monsieur le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat qui l’exerce en toute souveraineté. S’Il a bien voulu mettre en place un gouvernement d’ouverture dans lequel une place de choix a été réservée à l’UFDO en nommant son Président, Ministre d’Etat en charge de l’Education Nationale, l’UFDO pense que c’est un choix politique majeur de ce second quinquennat qui est en adéquation avec sa politique de main tendue à l’opposition et de rassemblement au nom de la paix, la cohésion sociale et la concorde nationale seul gage d’un développement durable véritable avec la participation de toutes les filles et tous les fils du pays. Cette décision a d’ailleurs été saluée par toute la communauté internationale.
Mesdames et messieurs, distingués invités en vos rangs et grades,
L’UFDO n’a donc pas d’agenda caché et s’en tient à la trajectoire qu’elle s’est tracée et qui est matérialisée dans ses textes fondateurs.
L’UFDO qui avait déjà prédit un bouleversement à venir du paysage politique centrafricain après le vote du référendum encourage la majorité présidentielle à continuer dans le sens du rassemblement.
Je saisi cette occasion pour demander à la majorité présidentielle de créer un cadre de concertation permettant d’aborder les prochaines échéances électorales locales dans un environnement apaisé dans le cadre de la dynamique que vous venez d’engager.
Excellence, Monsieur le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat ;
Très Honorable, Monsieur Simplice Mathieu SARANDJI, Président de l’Assemblée Nationale ;
Monsieur Félix MOLOUA, Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
Honorable Timoléon MBAIKOUA, Président en exercice de la plateforme BE OKO ;
Distingués invités en vos rangs et grades, tout protocole observé ;
C’est sur ces propos que je termine la déclaration de l’Union des Forces Démocratiques de l’Opposition (UFDO).
Vive la Plateforme BE-OKO !
Vive l’UFDO !
Vive la Majorité Présidentielle !
Vive la République Centrafricaine !
Que Dieu protège notre cher et beau pays !
Je vous remercie pour votre très aimable attention

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici