CENTRAFRIQUE: DÉCIDÉMENT, C’EST PLUS FORT QUE NGUINZA

0
445

CENTRAFRIQUE: DÉCIDÉMENT, C’EST PLUS FORT QUE NGUINZA

Voici encore une autre affaire NGUINZA, qui n’en finit pas de gangrener tout ce qu’il touche !

Par Sieur Jean-Christophe Nguinza#LobayenPurEtDur, ministre de la Fonction Publique, deux autres scandales jettent encore le discrédit sur le Gouvernement de la Centrafrique, sans que sanctions soient prises contre lui, alors que les faits sont établis.

Dans le Cadre Permanent de Concertation et de Négociation, Jean-Christophe Nguinza, ministre de la République Centrafricaine a tenté de faire mains basses sur l’enveloppe de perdiems des Syndicalistes siégeant n’eût été leur vigilance.
Alors qu’une enveloppe de Deux cent cinquante (250) milles francs CFA devrait être remise à chacun des vingt (20) responsables syndicaux à l’issue de deux jours de travaux, notre ministre après avoir respecté les instructions gouvernementales à l’endroit de ses prédécesseurs Ramadan et Kpokolo, anciens ministres, Jean-Christophe Nguinza eut le courage de baisser drastiquement le contenu de chaque enveloppe restante pour ne remettre qu’une somme de Cinq (5) mille francs CFA aux autres; Deux mille cinq cent (2500) francs CFA par jour qui font donc Cinq mille.
Fort heureusement que les dix-huit (18) autres responsables qui allaient être grugés sentant l’arnaque, comme un seul homme, refusèrent d’empocher chacun sa modique enveloppe apprêtée par Jean-Christophe Nguinza menaçant, jouant de l’influence.
Nos dix-huit responsables syndicaux s’en allèrent sans rien empocher et firent de leur mieux pour en informer le Prince de Damara, provisoirement installé au #PalaisDeLaRenaissance, qui, tout rouge de colère, eut son ministre au bout du fil pour le menacer des pires sanctions s’il ne s’exécutait pas selon les instructions, envers les responsables syndicaux concernés.
C’est ainsi que toute honte bue, Jean-Christophe Nguinza Le Courageux Lobayen s’exécuta partiellement en faisant appel à son #HommeDeConfiance, syndicaliste lui aussi, NGUETERO, qui reçut seize (16) enveloppes de Deux cent cinquante (250) mille, à remettre à seize (16) responsables.
Jean-Christophe Nguinza fit malgré tout mains basses sur Cinq cent mille francs CFA. Le Restaurant Jardin D Afrique, avenue Nasser fut le lieu de la reddition partielle du ministre de la Fonction Publique Centrafricain.
Ainsi alléchés, ces seize (16) acceptèrent leur dû, jeudi soir dernier, 30 octobre 2019, reniant le droit de deux autres de leurs confrères à disposer du même montant de per diem dans une enveloppe quelconque. Ils se précipitèrent à l’appel de sieur NGUETERO pour se faire indemniser devant la Direction Générale des Bourses, comme de pauvres étudiants, jusqu’à 20h tapantes.

DE DEUX. Toujours en relation avec Sieur #NGUETERO_LeProgressiste, une escroquerie à l’intégration dans la Fonction Publique tisse sa toile, avec le soutien logistique de Ngrebada Firmin, au pilotage direct Jean-Christophe Nguinza, toujours lui!
Sieur NGUETERO, l’Homme à tout faire démarche et encaisse selon le cas et le dossier, pour les prétendants qui le peuvent ou le veulent, Sept cent cinquante (750) mille francs CFA, pour être intégré au Département des Finances, ou Cinq cent (500) mille pour tout autre Département à l’exclusion de celui des Finances.
<< Le ministre (NGUINZA) m’a chargé de vous dire que votre dossier est déjà positionné mais il faut le bloquer avec la pierre requise >>, en d’autres termes <<le ministre attend que vous passiez à la caisse pour confirmer votre choix et activer le processus.>> En Sango, le terme qui convient est bien sûr <<Calé mbéti ti mo ni na kota téné>>…
À ce rythme devrions-nous être surpris de constater plus tard l’intégration de tout et n’importe qui dans ce fameux département juteux des Finances, avec une préférence pour les DOUANES ? Ne suffirait-il pas aux plus fortunés de doubler ou tripler la mise des Sept cent cinquante (750) mille francs CFA pour y accéder ?

Voici en deux temps quatre mouvements, l’histoire ordinaire de la mise en coupe réglée de l’Administration Centrafricaine par un des Amis de Gnôle de Ngrebada Firmin, celui au patronyme prédestiné, Jean-Christophe NGUINZA IYOHO LA GAFFE !

Bon après-midi aux Banguissois, soutien patriotique et courage aux #SinistrésCentrafricains !

Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here