CENTRAFRIQUE/CRISE POST-KHARTOUM :SARANDJI A ENCORE SÉVI…. LE GOUVERNEMENT NGRÉBADA N’EST PAS DU NGRÉBADA !

0
435

Frère siamois de Faustin Archange Touadera, Mathieu Simplice Sarandji résiste et hante les couloirs de la Primature Centrafrique, encore et toujours. Ce faisant, il lui attribue des super-qualités dont il ne dispose nullement. Il se dit depuis cette nuit tombante dans les contrées du Nord-Centrafrique, que << #Prézi Faustin Archange a quatre #Korobo >>. En plus des siennes de couilles, il en a deux de plus, que lui prête son ancien très enfoui ex-Premier ministre.

Pourquoi?

Parce que, légèrement tiédi, ce Gouvernement n’est pas du Ngrebada Firmin, qui a vu sa copie réduite en peau de chagrin.

Félix Moloua et Jean-Christophe Nguinza désavoués par nos partenaires Européens n’étaient pas de la copie du Premier ministre, Chef du Gouvernement, qui n’avaient conservé pas plus de cinq (5) anciens ministres de Mathieu Simplice Sarandji.

Gotran Djono-ahaba n’a pas été consulté pour le poste sur lequel il revient. Pendant 72 heures de négociations, il aurait dû être nommé, à défaut de Vice-Premier ministre, Ministre d’État aux Mines.

A trente-neuf (39) ministres, les Groupes Armés et les Partis Politiques étaient mieux représentés, dans la copie Ngrebada Firmin.

Le #PartageDuPouvoir n’a pas été respecté.

Objet d’ultime consensus, tout récemment à Addis-Abeba, en ce qui concerne la répartition des départements régaliens, les Affaires Étrangères ( Sylvie Baïpo Temon), l’Administration du Territoire (Augustin #Yangana_Yahoté), la Défense ( Marie Noëlle Koyara), la Sécurité Publique ( Henri Wanzet Linguissara), les Finances (Dondra Henri-Marie HMD) et les Mines ( Leopold Mboli Fatran) sont détenus exclusivement par les proches de Faustin Archange Touadera.

L’Exclusivité est renforcée par le non-rééquilibrage de la représentativité des Partis Politiques selon leur poids parlementaire.

Le Mlpc de Martin Ziguélé conserve ses trois ministres ( Jean-Jacques Sanze, Régis Lionel Dounda et Chancel Sekode Ndeugbayi), le #Patrie de Crepin Mboli-Goumba, de même avec son ministre, Hugues #Tchemeuni, qui passe du Commerce au Travail, alors que le Kwa Na Kwa et l’#URCA n’y sont plus.

Si à l’exemple des ministres encartés #UNDP (Augustin #YanganaYahote) et #CRPS ( Justin #GournaZacko), #CRPS, Faustin Archange Touadera augmente sans rayonnement dans ce Gouvernement, à travers des proches qui n’ont pas reçu l’onction de leur leader.

Ceci dit brièvement, des ministres ont été nommés sans que le Premier ministre les ait consultés ou en ait été informé, au préalable, par le Président de la République, Chef de l’État Centrafricain.

C’est dans ces conditions que le Premier ministre Ngrebada Firmin devra encore avaler l’anaconda, seul face à ses partenaires de négociations de Khartoum à Addis-Abeba, qui doivent l’affubler de tous les noms d’oiseaux rapaces.A lui désormais d’apprécier dans quelle mesure pourrait-il effectivement oeuvrer pour la Paix et la Réconciliation en #RCA, d’autant plus qu’il est ouvertement combattu par le #ClanSarandji, pseudo-inconditionnels de Faustin Archange Touadera.

Courage, Excellence Ngrebada Firmin, Premier ministre de la République Centrafricaine !
@grothe2

Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here