CENTRAFRIQUE/CRISE: CADUCITÉ DE L’ACCORD DE KHARTOUM, ALI NDARASSA L’A FAIT SAVOIR TOUT RÉCEMMENT À L’ÉQUIPE GOUVERNEMENTALE CONDUITE PAR HENRI WANZET LINGUISSARA, À BAMBARI (OUAKA), COALITION SIRIRI LE SCANDE DANS SON COMMUNIQUÉ EN DATE DU 18 JUIN 2019

0
366

COMMUNIQUÉ: COALITION SIRIRI No 0034/CS/RCA/2019

DE LA CADUCITÉ DE L’ACCORD DE KHARTOUM POUR LA PAIX ET L’INUTILITÉ DES ÉLECTIONS EN RÈPUBLIQUE CENTRAFRICAINE EN 2021

La large coalition du peuple Centrafricain, la COALITION SIRIRI (RCA), vient porter à l’intention de l’opinion aussi bien internationale que centrafricaine son constat, non seulement, quant à la caducité de l’Accord récent de paix signé à Khartoum (Soudan) le 11 janvier 2019 mais aussi à l’inutilité d’organiser les élections nationales dans les conditions et circonstances actuelles au pays.

La COALITION SIRIRI (RCA) constate que l’Accord de Khartoum est caduc tant par la forme et le fond. Pour ce qui est de la forme, les invités aux pourparlers ont été sélectionnés selon leurs affinités avec le pouvoir; certains prétendant s’y opposer en façade mais alliés profondément et excluant sciemment d’autres concitoyens Centrafricains capables d’apporter leur contribution à la cause de la paix dans leur pays.

L’Accord, à peine signé, voilà que le Président de la République, Archange Touadéra, nomme son Directeur de cabinet Premier Ministre qui est issu de son camp, Monsieur Ngrebada contrairement aux dispositions de l’Accord de Khartoum. Le Président de la République vient de violer fondamentalement la lettre et l’esprit de cet Accord cautionné par le Président de la République du Soudan à l’époque. Ce dernier qui en était le parrain politique ne pourra plus en faire le suivi nécessaire.

Compte tenu de ce qui précède, la COALITION SIRIRI (RCA) comme le peuple centrafricain dans sa majorité constatent et considèrent l’accord de Khartoum CADUC, nul et non avenu.

Du côté du pouvoir en place, les cloches sonnent pour les élections nationales en vue de se maintenir au pouvoir pour continuer à détruire le pays. Force est de constater que le Président Touadéra a échoué lamentablement dans tous les domines durant son mandat. La COALITION SIRIRI (RCA) trouve que là où il a gravement failli c’est l’instauration de l’insécurité généralisée sur toute l’étendue de la République Centrafricain. Plus de quatre-vingt-cinq pourcent (85 %) de la République Centrafricaine, échappe au contrôle de l’État central, même Bangui, la capitale lui échappe. La population ne sait plus à quel saint se vouer, elle est sciemment abandonnée par l’État aux bon vouloir des groupuscules armés sans cause.

Par ailleurs, on compte non seulement beaucoup de réfugiés Centrafricains dans des pays voisins mais aussi des centaines de milliers de Centrafricains déplacés dans leur propre pays. Avant de songer aux élections, il est impératif de s’assurer du retour pacifique et volontaire de ces concitoyens dans leurs terroirs originels. L’insécurité étant totale au pays, il va sans dire que l’organisation des élections actuellement est inutile. Tous les ingrédients sont réunis pour un hold-up électoral par Touadera.

Étant donné l’état actuel de la République Centrafricaine, les élections ne devraient avoir lieu qu’après un recensement scientifique national en vue de l’identification des citoyens qui, pour ceux qui sont en âge d’être éligibles ou de voter d’obtenir leurs cartes d’identité et celles d’électeurs afin qu’ils puissent participer au suffrage universel en bonne et dû forme pour se choisir les dirigeants pour un mandat déterminé en conformité avec la Constitution en vigueur.

Tout en appréciant et en remerciant les efforts et appuis diplomatiques ou autres de nos voisins pour la restauration de la paix dans notre pays, la République Centrafricaine et dans notre grande région, la COALITION SIRIRI (RCA) considère que la paix en RCA est l’affaire des Centrafricains et, pour cela, elle propose ce qui suit :

1. Une période de gouvernement de transition de trois (3) ans dirigé par le président actuel secondé par deux (2) vice-présidents. C’est au cour de cette période où l’on procèdera au recensement, à la réinstallation des citoyens, au pardon mutuel, au désarmement des groupuscules armées et à la Réconciliation Nationale. Et, progressivement, les habitudes de mieux-vivre ensemble s’installeront et au final, les élections pourront être tenues dans le calme et la Paix.

2. La COALITION SIRIRI (RCA) invite tous les acteurs et animateurs de toutes les organisations sans discrimination d’aucune sorte d’oeuvrer avec elle pour ramener la Paix et la Sécurité en RCA. Notre peuple a assez souffert. Nous disons BASTA.

Bouar (RCA), le 18 juin 2019
M. Antoine Ahmat AZIBERT
Coordonnateur à la Défense
COALITION SIRIRI (RCA)

L’image contient peut-être : texte
L’image contient peut-être : texte
Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here